100, 150, 250 000 €... Combien coûte une résidence secondaire ?

100, 150, 250 000 €... Combien coûte une résidence secondaire ?

Une résidence secondaire ? Vous êtes 70 % à rêver d’en posséder une. Mais quel budget consacrer à l’achat de sa résidence secondaire ? Et où vaut-il mieux l'acheter ? Le baromètre LPI-SeLoger vous répond.

L’Auvergne 2,5 moins chère que la Provence Alpes-Côte d’Azur

C’est évidemment en Île-de-France que le prix moyen des résidences secondaires est le plus élevé (287 700 €). Mais beau temps oblige, la région Provence Alpes-Côte d’Azur suit Paris de très, très près. En effet, dans le sud-est de la France, le prix moyen d’une résidence secondaire avoisine les 283 000 €. Mais c’est en Auvergne, dans le Limousin ou encore en Lorraine que les meilleures affaires sont à faire. Le coût moyen (dans le neuf comme dans l’ancien) d’un logement occasionnel près de Clermont-Ferrand, de Montluçon, d'Aurillac ou encore du Puy-en-Velay est en moyenne de 110 300 €. Du côté de Guéret, on montera à 119 200 €. Jusqu’à atteindre 122 000 € vers Metz.

Chiffres clés

  • Une résidence secondaire coûte 214 600 € en moyenne. On en dénombre pas moins de trois millions dans l’hexagone.

Région par région, le prix moyen des résidences secondaires

Baromètre LPI-SeLoger janvier 2015
Le marché des résidences secondaires en France. ©LPI-SeLoger

Les résidences secondaires sont moins chères que les résidences principales...

Question prix, sachez qu’en France, une résidence secondaire coûte (qu’il s’agisse d’une acquisition dans le neuf ou dans l’ancien) 214 600 € en moyenne. On peut remarquer – sans grande surprise – que les Français privilégient leur résidence principale au détriment de leur résidence secondaire. En effet, devenir propriétaire de son logement principal coûte aux environs de 275 900 € (dans l’ancien) et de 232 500 € (dans le neuf). Le budget alloué à l’achat de sa résidence principale dépasse donc celui consacré à l’acquisition d’un logement occasionnel.

... et elles sont préférées aux placements immobiliers

En revanche, il est intéressant de constater que les Français consacrent davantage d’argent à l’achat de leur résidence secondaire qu’à leurs placements immobiliers. À titre de comparaison, en 2015, les prix moyens des logements acquis dans le cadre d’un investissement locatif étaient de 157 300 € (dans l’ancien) et de 193 000 € (dans le neuf). Le budget alloué à l’acquisition d’une seconde demeure (même pour n’y loger qu’occasionnellement) apparaît donc comme étant supérieur au prix moyen d’un logement qui serait destiné à être loué.

Bon à savoir

Dans les zones tendues (où la demande locative dépasse l’offre), les collectivités qui le souhaitent peuvent désormais augmenter de 20 % la taxe d’habitation applicable aux résidences secondaires. Un propriétaire averti en vaut deux…

La rédaction vous conseille :