Boom immobilier en 2016 : les prix ont augmenté dans 9 villes sur 10 !

Boom immobilier en 2016 : les prix ont augmenté dans 9 villes sur 10 !
partage(s)

Immobilièrement parlant, l’année 2016 aura été placée sous le signe de la hausse des prix. Une très large proportion de villes de plus de 100 000 habitants affiche ainsi des prix immobiliers en augmentation.  

Plus de 10 % d’augmentation au Mans, à Metz et à Nîmes

L’année 2016 se sera achevée sur une note résolument haussière.  En effet, et comme l’a remarqué Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, la « hausse des prix s’est généralisée dans les grandes villes ». En témoigne la vitesse à laquelle les prix des appartements ont progressé dans des villes comme Bordeaux, Nantes et Nice (jamais moins de 5 % de hausse sur les prix signés) au cours des douze derniers mois.  Et au Mans, à Metz ou encore à Nice, c’est un bond de plus de 10 % que les prix des appartements anciens ont effectué sur l’année. Enfin, avec des prix qui grimpent dans 100 % de ses arrondissements (des plus populaires aux plus huppés !) en 2016, Paris voit se consolider la tendance haussière (+ 3,6 %) qui caractérise son marché immobilier. 

  • Les prix de l'immobilier dans 34 villes de France 

Prix immobiliers France - Baromètre LPI-SeLoger janvier 2016

Bon à savoir

  • Sur l’année, les prix des appartements anciens augmentent de 2,5 %.  
  • Dans l’ancien, tous les logements confondus, le m² se monnaye aux alentours de de 3 384 € (comptez 3 695 € du m² pour un appartement).

Les prix immobiliers remontent à Brest et à Reims (+ de 3 %)

À l'instar de Marseille qui termine l’année sur une note positive avec une hausse de 2,8 % de ses prix immobiliers, rompant ainsi avec la « parenthèse récessive » dans laquelle était plongé le marché phocéen depuis 2010, d’autres villes semblent avoir renoué avec la hausse des prix immobiliers en 2016. C’est notament le cas de Brest et de Reims. Alors que dans ces villes, le marché immobilier était longtemps demeuré incertain, voilà qu’à fin décembre 2016, les prix bretons gagnent 3,5 % en douze mois. Quant aux prix champenois, ils progressent de 3,2 %. En revanche, aucune amélioration n’est à noter du côté du Havre (- 4,1 %), de Perpignan (- 10,3 %) ou encore de Saint-Étienne (- 7,5 %) où la baisse des prix paraît s’installer…

Les points clés à retenir en 2016

  • Sur l’année, les prix immobiliers augmentent dans 90 % des villes françaises de plus de 100 000 habitants.   
  • Affichant des prix en baisse, le Havre (- 4,1 %) et Perpignan (- 10,3 %) font bande à part… 

Le baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger janvier 2017