Ces villes où c’est le moment d’acheter… ou pas !

Ces villes où c’est le moment d’acheter… ou pas !
partage(s)

Fluctuations du marché immobilier obligent, il est plus intéressant d’investir dans certaines villes plutôt que dans d’autres. Où acheter ? Où vendre ? Éléments de réponse avec le baromètre LPI-SeLoger. 

Le top 3 des villes où il faut acheter

1. Cap sur Lille (- 5,2 % / 2 733 € du m²)

Lille © Fotolia

Avec 5,2 % de perdus sur le prix au m² de ses appartements anciens sur les trois derniers mois, il semblerait que Lille soit « the place » où acheter en ce moment. En effet, avec un m² avoisinant les 2 733 €, la capitale des Flandres a de quoi attirer de nombreux investisseurs. Assisterons-nous prochainement à une ruée vers le nord ? Au vu des bonnes affaires qu’il y a faire à Lille, c’est bien possible…

2. Let’s move to Rennes ! (- 3,4 % / 2 797 €)

Rennes © Phillipe Meunier

Affichant un m² dans l’ancien aux alentours de 2 797 € et une baisse de ses prix de 3,4 %, Rennes a tout pour séduire les investisseurs. Sans compter qu’elle a été élue en 2012 « ville la plus agréable à vivre de France ». Bref, que vous soyez attiré(e) par le patrimoine historique et culturel de cette ville ou que vous souhaitiez tout simplement réaliser une belle plus-value à la revente, c’est à Rennes qu’il vous faut aller…

3. Tous à Toulon ! (- 2,5 % / 2 551 €)

Toulon © Fotolia

La baisse que la ville a connue sur les trois derniers mois (- 2,5 % sur le prix de ses appartements anciens) pourrait bien être de très bon augure pour les investisseurs que la douceur de la méditerranée attirerait… à moins que cela ne soit la perspective de faire de bonnes affaires. En effet, avec un m² dans l’ancien avoisinant les 2 551 €, Toulon compte parmi les villes les plus abordables du littoral.

Chiffres clés

  • Le prix moyen au m² d'un appartement dans l'ancien en France est de 3 502 €.
  • Sur les trois derniers mois, ce prix a progressé de 2,3 %.

Le top 3 des villes où c'est le moment de vendre

1. Le Havre en force ! (+ 13,6 % / 1 657 € du m²)

La Havre © Fotolia

Nullement affaiblie par la perspective de perdre sa liaison InterCités avec Rouen, la ville du Havre a vu son immobilier progresser de 13,6 % au cours du dernier trimestre. Le m² s‘y monnaye en ce moment aux alentours de 1 657 €. Outre les bons résultats enregistrés par son immobilier (qui feront la joie de tout propriétaire havrais désireux de vendre au plus haut), Le Havre peut aussi compter sur sa proximité avec la capitale (200 km à peine la séparent de Paris) et sur son centre-ville, récemment inscrit par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité, pour séduire.

2. Saint-Étienne est dans la place (+ 7,9 % / 1 398 €)

Saint-Etienne © Fotolia

Nullement éclipsée par Lyon dont elle est pourtant voisine (50 km à vol d'oiseau les séparent), Saint-Étienne est actuellement en train d’envoyer un signal fort aux propriétaires stéphanois qui souhaiteraient faire une plus-value. Jugez plutôt, avec une hausse de 7,9 % sur ses appartements dans l’ancien et un prix au m² de 1 398 €, toutes les conditions sont réunies pour bien vendre son logement. Propriétaires stéphanois, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

3. Toulouse en pleine progression (+ 7,6 % / 2 932 €)

Toulouse © SergiyN

Du haut des 7,6 % qu’elle a gagnés sur son immobilier ancien au cours du trimestre et de son m² dont la moyenne se situe actuellement aux environs 2 932 €, les propriétaires d’appartements anciens situés à Toulouse seraient bien inspirés de les vendre s’ils veulent réaliser une belle plus-value. Eh oui, les scores enregistrés par l’immobilier dans la ville rose pourraient faire le bonheur des futurs vendeurs…

Les points clés à retenir

  • Les 3 villes où il faut acheter (Lille, Rennes et Toulon).
  • Et celles où c'est le moment de vendre (Le Havre, Saint-Étienne, Toulouse).

Le baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger juillet 2015


La rédaction vous conseille :