Immobilier : la hausse des prix des logements ralentit partout en France

Immobilier : la hausse des prix des logements ralentit partout en France

Après avoir écrasé l’accélérateur, voilà que les prix des logements anciens se mettent à freiner. Mais si les prix de l'immobilier affichés restent stables, les prix signés poursuivent toutefois leur progression. Le point avec le baromètre LPI-SeLoger.

Les prix de l'immobilier affichés stagnent sur trois mois

Au vu des données recueillies par le baromètre LPI-SeLoger, force est de constater que les prix dans l’ancien semblent tourner désormais au ralenti. Cette décélération se fait particulièrement ressentir au niveau des prix affichés. En effet, la modération étant devenue le maître-mot des vendeurs, les prix affichés jouent la carte du statu quo. Comme le constate Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du LPI-SeLoger, « depuis mars dernier, la hausse s’essouffle (…) et les prix affichés ont stagné au cours des trois derniers mois ». À titre de comparaison, un coup d’œil dans le rétroviseur nous apprend qu’il y un an de cela, c’est la hausse qui était de mise. Tous logements confondus, les prix affichés progressaient de 3 %.

Prix immobilier ancien France - Baromètre LPI-SeLoger mai 2016

+ 1 % pour les prix signés des logements sur l’année

La retenue dont font preuve les vendeurs lorsqu’ils fixent leur prix de vente semble avoir des répercussions sur les prix signés. Et plus particulièrement sur ceux des maisons. Alors que les prix signés (c'est-à-dire qui ont été constatés au moment de la signature de la promesse) prennent 0,7 % sur le trimestre (+1,5 % pour les maisons et +0,3 % pour les appartements), à fin avril 2015, ils affichaient une hausse de 2 %. Pour autant, sur les douze derniers mois, il est intéressant de noter que les résultats enregistrés par les logements anciens (+ 1 % au global / + 0,5 % pour les appartements / + 1,9 % pour les maisons) dépassent ceux qui avaient été relevés à fin avril 2015.

Les points clés à retenir

  • Dans l’ancien, le prix au m² signé est de 3 233 € environ.
  • Sur le trimestre, les prix affichés n'ont pas bougé.
  • En hausse sur l’année (+1 %) et le trimestre (+0,7 %), les prix des logements anciens (surtout des maisons) connaissent un léger ralentissement.

Le baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger mai 2016

La rédaction vous conseille :