Immobilier : les prix augmentent, les marges baissent mais la demande reste en berne !

Immobilier : les prix augmentent, les marges baissent mais la demande reste en berne  !
partage(s)

Au programme : des prix au m² qui progressent rapidement dans le résidentiel ancien, des marges qui s’amenuisent et un volume de transactions qui donne dans la valse-hésitation… Bref, tout ce qu’il faut savoir pour comprendre le marché immobilier français, c’est ici que vous le trouverez…

Dans l’ancien, la tendance des prix immobiliers reste à la hausse

Affichant plus de 4 % de progression sur les douze derniers mois, maisons et appartements dans l’ancien continuent de voir enfler leurs prix au m². Avec l'accélération qu'elle a connue en 2016, la hausse des prix immobiliers atteint désormais des sommets. Comme le fait remarquer Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, « le rythme de progression des prix est à son plus haut niveau depuis 2012 ». Pour autant, force est de constater qu’au trimestre, cette progression des prix de l’ancien (+ 1,5 %) est moins soutenue qu’elle ne l’était en 2016 et en 2015. Ce ralentissement est particulièrement net si l’on s’intéresse au marché des maisons. Avec une « progression deux fois moins rapide qu’il y a un an ». 

Prix immobilier LPI Seloger juillet 2017

Bon à savoir

  • En France, les prix des logements (3 394 € au m²) gagnent 4,2 % sur l’année.  
  • Au trimestre, la hausse se chiffre à 1,5 %.

Des transactions immobilières en repli

En dépit des conditions de crédit très favorables, l’activité immobilière a été quelque peu plombée par les ponts du mois de mai. Sans compter qu’après deux ans de hausse des prix, certains acquéreurs potentiels se voient contraints de renoncer à leur projet… Globalement, les ventes de logements reculent ainsi un peu partout. C’est notamment le cas en Haute-Normandie mais aussi dans le Limousin. En revanche, dans certaines régions françaises (Aquitaine, PACA, Pays de la Loire, Poitou-Charentes), la demande reste forte avec une progression annuelle des ventes de 10 % minimum. Elle se stabilise en Bretagne et en Franche-Comté.

variation prix immobilier france juillet 2017

Des marges de négociation qui (re)perdent du terrain

Le montant des ristournes pouvant être obtenues sur le prix des logements n’en finit pas de baisser. Et cette tendance baissière est particulièrement marquée en ce qui concerne les appartements. Les marges de négociation sont ainsi de 20 % inférieures à leur moyenne de longue période. C'est en Bretagne, dans la région Centre, en Nord-Pas de Calais et dans les Pays de la Loire que les prix de vente affichés font l’objet des plus grosses réductions…

Marge négociation immobilier France - Lpis-SeLoger juillet 2017

Les points clés à retenir

  • Sur l’année, la progression des prix immobiliers dans l’ancien reste soutenue (+ 4,2 %).
  • Au trimestre (+ 1,5 %), elle est moins importante qu’elle ne l’était, à la même époque, en 2016 et en 2015.
  • Le nombre de transactions enregistrées tend à baisser, de même que les marges de négociation.
  • Le baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger juin 2017