Immobilier : Paris baisse mais ne coule pas !

Immobilier : Paris baisse mais ne coule pas !

Malgré la tendance baissière qui affecte son marché immobilier ancien, Paris garde le moral et les prix des appartements y sont toujours beaucoup plus élevés qu'ailleurs en France.  Analyse, quartier par quartier, avec le LPI-SeLoger…

Un trimestre parisien placé sous le signe de la morosité

Avec une baisse du prix de ses appartements anciens de 2,4 % sur trois mois, Paris imite Lyon (- 4,9 %) mais fait moins bien que Marseille, où la stabilité (+ 0,7 %) semble être de mise, ou  que Bordeaux qui a vu ses prix signés (constatés au jour de la signature du compromis de vente) augmenter de 3,9 %. L'affaiblissement, que connaissent les prix immobiliers parisiens sur le trimestre, pourrait trouver son origine dans le "ralentissement saisonnier du marché" qu'a constaté Michel Mouillart, Professeur d'Économie à l'université de Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger.

Chiffres clés

  • À Paris, le prix au m² d'un appartement ancien est de 8 355 € environ.
  • En France, ce prix au m² avoisine les 3 449 €.

Sur l'année, à Paris, les prix immobiliers reculent aussi

Si l'on s'intéresse aux douze derniers mois, on constate que Paris et Marseille, bien qu'adversaires sur les terrains de football, semblent toutefois partager la même orientation en termes de prix. Et celle-ci est à la baisse. Sur l'année, la capitale perd ainsi 1,1 % sur le prix de son m². Quant à la cité phocéenne, c'est une baisse de 2,7 % qui y a été enregistrée.

Le XIe arrondissement poursuit son ascension

Bien que très durement touché par les attentats qui ont récemment frappé Paris, le XIe (Bastille) reste un arrondissement où il fait bon vivre. Et comme en témoignent les prix qui y sont pratiqués (8 075 € du m²) ainsi que la progression qu'il a affichée sur l'année (+ 4,1 %), le XIe n'est pas près de se laisser abattre ! On peut aussi noter que les XVIIIe (Montmartre) et XXe (Ménilmontant) peuvent également se vanter d'avoir réalisé de bons résultats. Dans ces arrondissements, les hausses ont atteint respectivement 2,2 % et 1,4 %.

Le Ier arrondissement dévisse 

Affichant une chute de plus de 10 % (- 10,1 %, très précisément) sur les douze mois qui viennent de s'écouler, le Ier arrondissement (Louvre) de Paris fait grise mine . Pour autant, le prix au m² y reste parmi les plus élevés de la capitale : 9 047 €. Dans le IVe (Hôtel-de-Ville), la tendance sur l'année n'est guère plus reluisante. La baisse y a atteint 7 % pour un m² qui se négocie aux alentourts de 9 645 €.

Les points clés à retenir

  • Sur le trimestre, l'immobilier à Paris a perdu 2,4 % dans l'ancien.
  • Sur l’année, le prix au m² a baissé de 1,1 %.
  • L'arrondissement parisien où le prix au m² a le plus progressé est le XIe (+ 4,1 % / 8 075 €).
  • La plus grosse gamelle a été signée par le Ier (- 10,1 % / 9 047 €) du m².

Le Baromètre LPI-SeLoger des prix immobiliers, à Paris, novembre 2015

La rédaction vous conseille :