Les prix de l’immobilier ancien restent sous pression mais plus pour longtemps !

Dans l’immobilier ancien, le m² signé coûte en moyenne 3 315 €.  © Arap
partage(s)

Alors que les prix affichés des logements anciens tendent à diminuer, les prix signés (c’est-à-dire constatés au jour de la signature du compromis), quant à eux, se stabilisent au trimestre...

- 0,9 % sur les prix affichés des logements !

À fin octobre, les chiffres recueillis par le baromètre LPI-SeLoger montrent que les prétentions des vendeurs, quant au prix de vente affiché de leurs biens, ont été quelque peu  revues à la baisse. Comme le fait remarquer Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, « après six mois de hausse, les prix affichés (…) ont (…) diminué de 0,9 % au cours des trois derniers mois ».

Prix immobilier France - Baromètre LPI-SeLoger
Les prix de l'immobilier en novembre 2016.  © Baromètre LPI-SeLoger

Bon à savoir

  • Sur le trimestre, les maisons perdent 1,7 % sur leurs prix de vente affichés.
  • La baisse est moins prononcée pour les appartements (- 0,4 %). 

Les maisons sont le plus touchées par la baisse : -1,7 % !

Il est à noter que ce sont les maisons (- 1,7 %)  qui sont le plus impactées par cette baisse des prix affichés. Du côté des appartements, la tendance baissière  (- 0,4 %) apparaît comme étant plus pondérée. Face à cette récente évolution, il faut toutefois savoir raison garder. En effet, saisonnalité oblige, un recul des prix affichés s'observe à chaque rentrée. Par conséquent, cette baisse n’a rien d’inhabituel.

Alors qu’habituellement, ils reculent (…) en octobre, les prix signés se sont stabilisés ».

Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger

Les prix de l'immobilier signés progressent sur l’année : + 2,1 %

Contre toute attente, et alors que tous les spécialistes misaient sur un léger (mais habituel) recul en octobre, voilà que les prix signés des biens immobiliers dans l’ancien ont joué la carte du statu quo (- 0,6 % pour les maisons / - 0,3 % pour les appartements) sur le trimestre. L’explication de ce brusque ressaisissement est à chercher du côté du « regain d’activité constaté dès le mois de septembre ».  Et sur l’année, force est de constater que les prix des logements anciens poursuivent leur progression (+ 3,2 % pour les maisons / + 1,5 % pour les appartements). Pour info, il y un an de cela, la tendance sur les prix signés était baissière (- 0,2 % tous logements confondus).

Les points clés à retenir 

  • Dans l’immobilier ancien, le m² signé coûte en moyenne 3 315 €.  
  • Au trimestre, les prix affichés des logements anciens se stabilisent.
  • Sur l’année, l’immobilier ancien progresse encore (+ 2,1 %).

Le baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger novembre 2016