Les prix immobiliers en France jouent la carte de la stabilité

Les prix immobiliers en France jouent la carte de la stabilité
partage(s)

Comme chaque année, les prix dans l'immobilier ancien ont perdu du terrain avec l'arrivée de l'hiver. Mais cette retraite n'est pas une débandade car ils n’ont baissé que modérément. Explication avec le baromètre LPI-SeLoger.

Sur l'année, la constance est de mise sur les prix

En dépit du traditionnel coup de frein hivernal sur les prix de l'immobilier, le rythme d'évolution sur l'année est à placer sous le signe de la stabilité. Et pour cause, qu'elle soit à la hausse (les maisons gagnent 0,6 %) ou à la baisse (les appartements perdent 0,3 %), l'évolution annuelle aura été globalement modérée... Et c'est encore une fois la modération qui caractérisera la hausse que devraient vraisemblablement connaître les prix dans les prochains mois.

Après 3 années de récession (…), 2016 devrait renouer avec la hausse des prix ».

Michel Mouillart, Professeur d'Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger.

Sur le trimestre, le coût de l'immobilier ne bouge quasiment pas non plus

Tous logements confondus, la perte qu'auront connue les prix affichés par les logements anciens sur le trimestre n'aura été que de 0,1 %. Il est à noter que ce résultat est bien meilleur que ce à quoi l'on était en droit de s'attendre, eu égard le ralentissement que connaissent traditionnellement les prix de l'immobilier en hiver… Pour info, en novembre 2014, la baisse qu'avaient accusée les prix dans l'ancien était presque 20 fois supérieure (1,9 %).

En ce qui concerne les prix signés , c'est-à-dire ceux relevés au moment de la signature du compromis de vente, le « retournement de conjoncture » qu'a indéniablement connu le marché de l’ancien à l’été 2014 n'est pas non plus sans incidence. Et pour cause, les prix signés voient leur niveau dépasser de 1,5 % celui qui était le leur en novembre 2014. Comme le fait remarquer Michel Mouillart, « l'inversion de la courbe des prix » semble bien se confirmer !

Les points clés à retenir

  • Dans l'ancien, le prix du m² signé est de 3 218 € en moyenne.
  • Sur le trimestre, l'immobilier ancien perd 0,7 %.
  • Sur cette période, les prix (affichés comme signés) dépassent ceux de novembre 2014.
  • Sur l'année, les maisons progressent de 0,6 %.
  • Dans le même temps, les appartements perdent 0,3 %.

Le baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger décembre 2015


La rédaction vous conseille :