Les prix immobiliers parisiens : toujours plus hauts, toujours plus forts !

Les prix immobiliers parisiens : toujours plus hauts, toujours plus forts !
partage(s)

Enregistrant une hausse annuelle de 7,5 %, les prix des appartements parisiens dans l’ancien poursuivent leur irrésistible ascension. Décryptage d’une tendance très haussière. 

Dans le IVe arrondissement, les prix des logements augmentent de 15 %

À Paris, c’est l’intégralité du parc immobilier ancien qui défie actuellement les lois de la pesanteur. Jugez plutôt, dans la capitale, les prix des logements gagnent 7,5 % en l’espace de douze mois. Et dans huit arrondissements (sur les 20 que totalise Paris), la hausse des prix est d’au minimum 8 % sur l’année.  Si l’on devait décerner des récompenses aux arrondissements parisiens en fonction de la progression de leurs prix immobiliers, la médaille d’or reviendrait sans conteste au IVe arrondissement. Du côté de la place des Vosges, de la rue du Temple ou encore du quai de l’Hôtel-de-Ville, les prix au m² des appartements anciens explosent littéralement. En un an, ils ont bondi de 15 % ! Les médailles d’argent et de bronze reviendraient respectivement aux XVIIIe (Montmartre, la Chapelle / + 11,2 %) et au XIIe (Bel Air, Picpus / + 10,1 %). Affichant 2,3 % de hausse « seulement » sur ses prix au m², le « bonnet d’âne » de notre classement serait attribué au très chic VIIe arrondissement (Trocadéro, lnvalides).

Prix immobiliers à Paris par arrondissement - Baromètre LPI-Seloger septembre 2017

Bon à savoir

  • À Paris, le prix moyen au m² dépasse 9 000 € (9 032 €).
  • En France, le prix au m² est en moyenne de 3 836€.

Dans 7 arrondissements, les prix immobiliers dépassent les 10 000 €

Dans la capitale, le m² est en passe de devenir une denrée hors de prix. Dans sept arrondissements, c’est d’ailleurs déjà le cas ! Du XVIe (avenue de Montmorency, rue de Longchamp / 10 495 €) au VIe (rue de Canettes, rue du Four / 13127 €) en passant par le IIIe (rue de Bretagne, rue Charlot / 10 580 €) et le VIIe (rue de Sèvres, avenue de Ségur / 11908 €), devenir propriétaire de son logement s’apparente de plus en plus à un luxe… Quant au XIXe, l’arrondissement le moins cher de tout Paris, ses prix au m² (7 109 €) sont presque deux fois supérieurs à la moyenne nationale…

Les arrondissements parisiens les plus chers et les mois chers - Baromètre LPI-Seloger septembre 2017

À Paris, la marge de négociation se stabilise à 2,8 % 

Le marché immobilier parisien étant hyper-tendu, la plupart des appartements partent au prix. Eh oui, il n’est plus rare que les futurs propriétaires parisiens achètent sans aucune négociation, aux conditions voulues par le vendeur. Pour s’en convaincre, il suffit de jeter un œil à la marge de négociation parisienne. Pour un appartement dans l’ancien, celle-ci ne dépasse pas 2,8 % en moyenne.

Marge de négociation pour un bien immobilier parisien - Baromètre LPI-Seloger septembre 2017

Les points clés à retenir

  • À Paris, les prix au m² dépassent 10 000 € dans 7 arrondissements.
  • Dans 8 arrondissements, les prix des appartements augmentent de plus de 8 %. 
  • L’arrondissement le plus cher est le VIe (13 127 €). Les prix les moins élevés ont été relevés dans le XIXe (7 109 €).