Les prix immobiliers se négocient de moins en moins surtout pour les appartements !

Les prix immobiliers se négocient de moins en moins surtout pour les appartements !

Si les marges de négociation restent à un niveau faible pour les maisons, elles continuent de baisser pour les appartements. Mais jusqu’où descendront-elles ?

Dans l'immobilier, les marges de négociation font grise mine…

Alors que l’on pourrait légitimement considérer que le ralentissement de la hausse des prix et la baisse des demandes d’achat immobilier devraient redonner de l’oxygène aux marges de négociation, il n’en est rien… Basses, elles sont et basses, elles restent. Force est toutefois de constater que les marges de négociation évoluent différemment selon que l’on s’intéresse aux maisons ou aux appartements. Bon, on ne va pas se mentir, dans un cas comme dans l’autre, les rabais consentis ne volent pas très haut… Mais sur le marché des maisons, les marges de négociation semblent tirer profit de la baisse de la demande. Comme le fait remarquer Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, « elles retrouvent maintenant leur niveau d’il y a un an ». Au contraire, du côté des appartements, les marges continuent de se réduire comme peau de chagrin… Leur niveau (3 %) n’a d’ailleurs jamais été aussi bas. 

  • Région par région, les marges de négociation d’un bien immobilier

immobilier marge negociation france

En Bourgogne, les rabais sur les maisons dépassent les 9 %

Les chiffres enregistrés par le baromètre LPI-SeLoger sont formels : c’est en Bourgogne que les ristournes les plus conséquentes ont été constatées. De Clamecy à Montbard, en passant par Louhans et Sens, les réductions que les propriétaires-vendeurs consentent sur leurs maisons se chiffrent en moyenne à 9,3 % du prix affiché. Pour autant, il ne s’agit là que d’une moyenne. Aussi bien, abstenez-vous de négocier trop âprement un bien qui serait proposé à son juste prix, depuis peu et qui ne nécessiterait pas de travaux. Faute de quoi, il pourrait vous échapper… Du côté des appartements, les rabais consentis frôlent les 6 % (5,8 %, plus précisément) en Picardie et dans les Pays de la Loire.

Bon à savoir

  • Tous logements confondus (maisons et appartements), la marge de négociation moyenne est de 3,8 %.

En Champagne-Ardenne, les acheteurs s’accrochent pour négocier…

De Rethel à Bar-sur-Aube, en passant par Vitry-le-François et Langres, les propriétaires-vendeurs risquent de donner du fil à retordre aux acheteurs qui auraient des velléités de négocier... Jugez plutôt, en Champagne-Ardenne, la marge de négociation d’une maison est d’à peine 0,9 % de son prix de vente affiché, en moyenne… Enfin, si l’appartement dont vous voulez devenir propriétaire est situé en région Centre, sachez qu’en moyenne, vous ne pourrez pas faire baisser son prix de plus de 1,6 %. 

Bon à savoir

  • Le prix immobilier, en France, est en moyenne de 3 490 € du m².