À Lyon, l'immobilier va bien : 8 arrondissements sur 9 voient leur prix augmenter !

À Lyon, l'immobilier va bien : 8 arrondissements sur 9 voient leur prix augmenter !
partage(s)

La plupart des grandes villes françaises connaissent une augmentation des prix de leur immobilier. Et Lyon ne déroge pas à la règle (+ 5,7 % sur l’année / + 4 % au trimestre). Arrondissement par arrondissement, découvrez l’évolution des prix de l’immobilier lyonnais.

La hausse des prix immobiliers s'accélère encore à Lyon

Immobilièrement parlant, dans la cité des Gones, la tendance est haussière ! Jugez plutôt, huit des neuf arrondissements qui composent la capitale des Gaules affichent des prix en progression. Et dans quatre arrondissements, la hausse du prix des appartements anciens dépasse même les 5 %. Du côté des quartiers Brotteaux, Cité Internationale, Villon-Thiers, Bellecombe, Foch et Masséna, l’augmentation avoisine les 10 % (+ 9,7 % dans le VIe lyonnais). Elle dépasse les 10 % dans le IIIe arrondissement (quartiers Préfecture, Moncey, la Part-Dieu, la Villette, Dauphiné-Sans-Souci, Montchat). Pour info, c’est dans le Ve arrondissement (Vieux Lyon, Fourvières, Saint-Irénée) que les prix des logements progressent le plus faiblement. De la rue de la Fronde à l’impasse de la Reine en passant par la montée Saint-Barthélémy et le quai des Étroits, les prix immobiliers ne progressent que de 1,4 %.

  • Seul le IIe arrondissement Lyonnais accuse une légèrement baisse

Le seul (et unique !) arrondissement lyonnais à se distinguer par une tendance baissière de ses prix immobiliers n’est autre que le très chic IIe lyonnais. Les prix des appartements situés dans les quartiers des Cordeliers, Bellecour, Célestins, Sainte-Blandine, Confluence, Ainay ou encore Perrache accusent ainsi une baisse de 2,4 %. 

Prix immobilier lyon LPISeLoger mars 2017

Bon à savoir

  • Dans la cité des Gones, comptez environ 4 085 € du m².
  • En France, un appartement ancien se négocie à 3 307 € du m².

C’est dans le IIe lyonnais que les prix des appartements sont les plus élevés

À fin février, les appartements les plus chers au m² de Lyon se trouvaient dans les IIe (5 154 € / Cordeliers, Bellecour, Célestins) et VIe (4 993 € /  Brotteaux, Cité-Internationale, Bellecombe) arrondissements. Rappelons que ces deux arrondissements sont les plus huppés de la ville. Pour espérer profiter d’un m² moins coûteux, mieux vaut orienter vos recherches immobilières vers le IXe lyonnais. S’il est situé dans les quartiers de Vaise, Gorge de Loup, Saint-Rambert-l’Île-Barbe ou encore la Duchère, un appartement ancien coûtera aux alentours de 3 021 € du m².

Indicateur immobilier lyon mars 2017

À Lyon, la marge de négociation est en moyenne de 3,1 % du prix de vente

Avis à celles et ceux qui souhaitent obtenir une ristourne sur le prix d’achat de leur appartement à Lyon, les données récoltées par le Baromètre LPI-SeLoger indiquent que celle-ci tournera le plus souvent autour de 3,1 %. À titre de comparaison, en France, la marge de négociation moyenne pour un appartement dans l’ancien est de 4,1 %. Quant au prix moyen d'un appartement lyonnais, comptez environ 4 085 € du m².

Negociation prix immobilier lyon mars 2017

Les points clés à retenir

  • À Lyon, la hausse des prix atteint 4 % sur les trois derniers mois et 5,7 % sur l’année.