Lyon : le prix des logements anciens gagne 0,5 % sur 1 an

Lyon : le prix des logements anciens gagne 0,5 % sur 1 an

Sur les douze derniers mois, le baromètre LPI-SeLoger est catégorique, la ville de Lyon peut s’enorgueillir d'avoir vu le prix au m² de ses appartements anciens augmenter de 0,5 %.

L'immobilier ancien en légère hausse

Alors que 64 % des villes de province de plus de 100 000 habitants ont vu leurs logements anciens perdre de la valeur au cours des douze derniers mois, Lyon échappe à la dépression et affiche une progression de 0,5 % de son prix au m² signé. Celui-ci se chiffre désormais à 3 846 €. Précisons tout de même que cette hausse ne concerne que les appartements anciens.

Un recul saisonnier à ne pas sous-estimer

Si Lyon a connu une valorisation de ses appartements anciens sur l’année, en revanche, les chiffres enregistrés sur le dernier trimestre (septembre, octobre et novembre) sont moins bons. Le prix au m² signé a ainsi perdu 2,2 %. Si cette récente « dégringolade » s’explique en grande partie par l’inévitable recul saisonnier que connaissent les ventes de logements à chaque rentrée, Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université de Paris-Ouest précise que ce sont les « appartements anciens qui sont le plus touchés par cette baisse » (- 1,7 % sur l’ensemble du territoire sur les trois derniers mois / Source : baromètre LPI-SeLoger).

Plus de la moitié des arrondissements lyonnais ont vu leurs prix progresser

Les arrondissements, dont les prix dans l'ancien augmentent, sont majoritaires (5 sur un total de 9) et ont ainsi pris de la valeur (par ordre croissant) le :

  • VIe arrondissement (+ 0,9 % pour un prix au m²  de 4 713 €),
  • le VIIe (+ 1,6 % / 3 230 € du m²),
  • le Ier (+ 2,9 % / 4 355 € du m²),
  • le IIe (+ 4,8 % / 4 950 € du m² ),
  • le Ve (+ 14,9 % / 4 169 € du m²).

La baisse la plus importante (- 7,7 %) a affecté le VIIIe arrondissement dont le prix au m² avoisine désormais 2 284 €.

Les points clés à retenir

  • À Lyon, le prix au m² dans l’ancien a progressé de 0,5 % sur douze mois (tout en perdant 2,2 % sur le dernier trimestre).
  • Lyon échappe au recul des prix de l’immobilier ancien qui touche 64% des villes de province de plus de 100 000 habitants.
  • Plus de 50 % des arrondissements de Lyon ont vu leur cours progresser.
  • À fin novembre, le prix au m² dans l’ancien à Lyon était de 3 846 € (pour info, il était de 3 713 € en octobre).
  • C’est le Ve arrondissement qui enregistre la plus forte hausse (+ 14,9 %).