À Lyon, les prix immobiliers sont en légère baisse sur le trimestre

 Lyon, le prix au m² d’un appartement ancien tourne autour de 3 881 €. © shocky
partage(s)

Alors qu’ils progressent dans la plupart des grandes villes françaises, à Lyon, les prix immobiliers dans l’ancien restent orientés à la baisse. Éléments d’explication, arrondissement par arrondissement, avec le baromètre LPI-SeLoger.

Un m² lyonnais qui connaît une évolution négative

Sur les trois derniers mois, les prix relevés dans l’ancien lyonnais se caractérisent par une légère tendance baissière. En effet, qu’il s’agisse des prix affichés (- 2,1 %) comme des prix signés (- 1,4 %) - c’est à dire constatés au jour de la signature - à Lyon, les appartements anciens accusent une légère baisse. Il est à noter que si des villes comme Marseille et Toulouse voient le prix de leur m² augmenter de plus de 2 %, la tendance est elle aussi baissière à Saint Etienne ou encore à Strasbourg.

Chiffres clés

  • À Lyon, le prix au m² d’un appartement ancien tourne autour de 3 881 €.
  • En France, la moyenne est  de 3 507 € du m².
  • Appartements et maisons confondus, le m² dans l’ancien se monnaye 3 243 €.

Sur l’année, Lyon sauve la mise : les prix immobiliers sont en hausse

Si l’on se réfère aux prix relevés sur les douze derniers mois, on constate toutefois que Lyon connaît une progression. En effet, sur cette période, les prix affichés de ses appartements anciens ont gagné 1,2 %. Quant aux prix signés, dans le même temps, ils ont pris 0,1 %. Et c’est plus de la moitié des arrondissements de l’ancienne capitale des Gaules qui voient le prix de leur m² gagner du terrain sur l’année. Affichant plus de 5 % de hausse sur cette période, ce sont ainsi les IIe (+ 6,3 % / 4 843 €) et VIIIe (+ 5,8 % / 3 195 €) arrondissements qui réalisent les meilleures performances.

Le Vieux Lyon accuse le coup… 

Sur l’année, la plus grosse dégringolade est signée par le Ve arrondissement. Du côté du Vieux Lyon, de Fourvière, de Saint-Irénée ou encore du Point du Jour, ce sont ainsi 9,8 % qui ont été perdus. Dans ces quartiers, le prix au m² avoisine désormais les 3 381 €.

Les points clés à retenir 

  • Sur les trois derniers mois, le prix au m² signé des appartements lyonnais a perdu 1,4 % dans l’ancien (et 2,1 % sur les prix affichés).
  • Sur l’année, la tendance est haussière (+ 1,2 % sur les prix affichés / + 0,1 % sur les prix signés).
  • Dans les IIe et VIIIe arrondissements, ce sont respectivement 6,3 et 5,8 % qui ont été gagnés au m².
  • La plus grosse gamelle a été réalisée par le Ve arrondissement (- 9,8 %).

Le Baromètre LPI-SeLoger des prix immobiliers, à Lyon, septembre 2015

La rédaction vous conseille :