A Lyon, les prix repartent à la hausse dans l'immobilier ancien

A Lyon, l'immobilier ancien se porte bien. Le prix du m² est de 3 886 €. © beatrice prève
partage(s)

Avec des prix signés qui augmentent et une demande qui se renforce, le marché immobilier lyonnais se porte bien. Revue de détail, arrondissement par arrondissement, avec le baromètre LPI-SeLoger.

Le 2e arrondissement se taille la part du « Lyon »

Du côté de la Place Bellecour, du Cours Charlemagne ou encore de la rue Édouard-Herriot, les propriétaires d’appartements anciens ont de quoi se réjouir ! En effet, sur les douze derniers mois, le prix du m² a connu une augmentation de 7,5 % et se monnaie, désormais, autour de 4 933 €. Bien que leurs scores soient en deçà, les 8e, 3e et 4e arrondissements réalisent tout de même des belles progressions. Jugez plutôt, le prix de la vieille pierre a pris 1,8 % vers Montplaisir, 2,7 % du côté de La Préfecture et 2,8 % vers le Boulevard des Canuts. 

Chiffre clé 

À Lyon, le prix d’un appartement ancien tourne autour de 3 886 € au m² (Source : Baromètre LPI-SeLoger).

En revanche, il est à noter que du côté de l'avenue Barthélemy Buyer, de la montée du Chemin Neuf, de l'avenue du Point-du-Jour et la rue Joliot-Curie, dans le Ve arrondissement (Vieux Lyon), la tendance est baissière (- 6,3 % pour un prix au m² de 3 481 €).

Une hausse des prix qui prend de la vitesse

Surfant sur une « demande qui se renforce, l’activité du marché de l’ancien se redresse rapidement ». Sur les trois derniers mois, le prix de l’immobilier ancien lyonnais a ainsi progressé de 1,3 %. Et sur l’année, c’est 0,4 % qui aura été gagné. Et cette tendance haussière s’étend à toutes les grandes agglomérations. Car comme le fait remarquer Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université de Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, « à Paris, Marseille et Toulouse, la hausse des prix s’accélère ».

Les points clés à retenir 

  • Sur les 3 derniers mois, Lyon a connu une progression de 1,3 % du prix de son m² signé dans l’ancien (et de 0,4 % sur l’année).
  • La plus forte augmentation a été réalisée par le 2e lyonnais (+ 7,5 % / 4 933 € du m²).
  • Sur l’année, le 5e (Vieux Lyon) voit son prix au m² se déprécier de 6,3 %. Le m² signé vaut désormais 3 481 €.

Le Baromètre des prix immobiliers, à Lyon, LPI-SeLoger juillet 2015

La rédaction vous conseille :