Marges de négociation : l’écart entre prix au m² affichés et prix payés continue de se creuser

Marges de négociation : l’écart entre prix au m² affichés et prix payés continue de se creuser

Immobilièrement parlant, la marge de manoeuvre dont disposent les acquéreurs s’élargit pour s’établir à 4,2 %, tous biens confondus. Et si la transaction porte sur une maison, elle atteint, en moyenne,  5,2 % du prix de vente.

Remontée des marges de négociation : ça se confirme !

Initiée en juillet dernier, la remontée du niveau des marges de négociation se poursuit ! Ce décalage entre le prix de vente affiché et celui qui est finalement versé par l’acquéreur s’explique par la conjonction de plusieurs facteurs. D’une part, une torpeur du marché immobilier, engourdi par le froid hivernal, d’autre part, un « allègrement des tensions sur les prix signés qui se confirme », mais aussi des « tension sur les prix signés qui sont réapparues » et, enfin, les « ambitions des vendeurs qui n’ont pas encore eu à se confronter à la réalité du marché ». Autant d’éléments qui, une fois additionnés, font que les prix sur les logements se discutent de plus en plus.

negociation prix m2 france

Bon à savoir

  • La marge de négociation correspond à 4,2 % environ du prix de vente affiché.
  • Les prix des maisons se discutent davantage que ceux des appartements (5,2 % contre 3,5 %).

Régions Centre et Poitou-Charentes : la marge de négociation dépasse 9 %

Si vous envisagez de vendre votre maison, sachez que la marge de négociation dont disposera votre acheteur sera plus ou moins importante selon la région de France où vous vous trouvez. C’est dans la région Centre que la marge sur les prix des maisons sera la plus large. Du côté d’Orléans, de Chartres, de Bourges, de Blois, de Châteauroux ou encore de Tours, l’écart entre le prix de vente indiqué dans l’annonce et le prix de vente signé atteint 9,6 % et il est à peine moins important (9,1 %) en Poitou-Charentes. Pour ce qui est des appartements, c’est en Champagne-Ardenne que leurs prix sont les plus négociés. De Charleville-Mézières à Troyes, en passant par Langres et Reims, la marge de négociation se monte à 8,7 % du prix de vente.

En région Centre, les appartements ne se négocient quasiment pas (0,7 %)

En termes de marges de négociation, certaines régions semblent mieux loties que d’autres. En région Centre, l’écart entre le prix de vente affiché d’un appartement et le prix signé n’est que de 0,7 %. Avec des marges de négociation avoisinant respectivement 2,8 % et 3,1 % du prix de vente, la Lorraine et l’Alsace comptent aussi parmi ces régions où la marge de négociation des acheteurs paraît réduite…

Bon à savoir

  • En France, un logement dans l'ancien coûte 3 798 € du m², en moyenne.