Marseille : + 3,1 % en 3 mois sur les prix immobiliers !

Marseille : + 3,1 % en 3 mois sur les prix immobiliers !
partage(s)

Sur l’année, Marseille joue la carte du statu quo mais sur les 3 derniers mois, les prix de l'immobilier sont en hausse de plus de 3 % ! Découvrez quelle est la tendance (haussière ou baissière) au sein des arrondissements phocéens.

À Marseille, le m² est de 2 704 € sur les 3 derniers mois !

Eh non, on ne change décidément pas une équipe (ou en ce qui nous concerne, un arrondissement) qui gagne… Car une fois n’est pas coutume, c’est encore le XIIe marseillais (Les Caillols, Saint-Jean du Désert, Montolivet) qui enregistre la plus forte progression. Jugez plutôt, sur les trois derniers mois, les prix immobiliers y ont augmenté de 5,8 %. En revanche, force est de constater que dans le XIVe arrondissement (les Arnavaux, Bon-Secours, le Canet), la tendance est - une nouvelle fois - très nettement baissière. De l’Avenue des Arnavaux à la rue Gardanne en passant par le Boulevard de Patay, ce sont ainsi 18,6 % que cet arrondissement a perdus au cours des douze derniers mois...

Prix immobilier Marseille - Baromètre LPI-SeLoger septembre 2016

Bon à savoir

En France, un appartement ancien coûte en moyenne 3 477 € du m² contre 2 704 € à Marseille.

Dans le XIVe marseillais, un bien immobilier vaut 1 308 € du m²

Dans la cité phocéenne, devenir propriétaire sans exploser son budget implique de cibler en priorité les arrondissements où le m² coûte le moins cher. À savoir les XIVe (1 308 € / les Arnavaux, Bon-Secours, le Canet), XVe (1 451 € / les Aygalades, les Borels, la Cabucelle) et IIIe (1 641 € / Belle de Mai, Saint-Lazare, La Villette) arrondissements de Marseille. En revanche, s’ils disposent du budget suffisant, les futurs acquéreurs pourront avantageusement se pencher sur les valeurs sûres que sont les (très prisés !) VIIe (3 524 €) et VIIIe (Bonneveine, Les Goudes, Montredon) marseillais.

Indicateurs immobiliers Marseille - LPI-SeLoger septembre 2016

Les points clés à retenir

À Marseille, les prix se stabilisent sur 1 an mais repartent à la hausse sur les 3 derniers mois.