À Marseille, des prix en hausse mais le rythme de progression a ralenti

À Marseille, des prix en hausse mais le rythme de progression a ralenti

Malgré un léger ralentissement, les prix phocéens dans l’ancien poursuivent leur progression. À Marseille, les prix signés enregistrent plus de 2 % de hausse sur trois mois. Le point, arrondissement par arrondissement, avec LPI-SeLoger.

Des prix immobiliers signés qui progressent plus lentement (mais sûrement !)

À l’image de la majorité des villes françaises de plus de 150 000 habitants, l’évolution des prix dans l’immobilier ancien à Marseille demeure positive tout en témoignant d’un certain ralentissement. Pas de panique, toutefois ! Au sortir de l’été, période traditionnellement chargée en transactions immobilières, il est normal que la progression ralentisse quelque peu. Sur les trois derniers mois, la vieille pierre marseillaise a ainsi connu une augmentation de 3,4 % sur ses prix signés, c’est à dire constatés au jour de la signature du compromis. Quant aux prix affichés, la hausse est de 0,8 %.

La vigueur de la demande permet maintenant (aux vendeurs) de ne plus devoir baisser les prix proposés pour ne pas risquer un allongement du délai de vente ».

Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger

Sur l’année, les quartiers Bompard et Montolivet sont à la peine

Avec des pertes respectives de 6,9 % et de 7,3 % sur les douze derniers mois, les VIIe et XIIe arrondissements de Marseille sont victimes d’un net décrochage de leurs prix signés. Dns le VIIe, du côté de Bompard, d’Endoume, du Pharo et de Saint-Lambert, le prix au m² signé avoisine tout de même les 3 646 €. Dans le XIIe, de Saint-Barnabé à Saint-Jean du Désert, en passant par les Trois-Lucs, le m² se négocie désormais aux environs de 2 779 €.

La tendance est haussière à La Conception et aux Arnavaux

Sur l’année, ce sont tout de même 25 % des arrondissements phocéens qui voient leurs prix au m² gagner du terrain. Si les IIIe, IVe  et VIe arrondissements marseillais affichent une hausse modérée sur l’année (entre 0,3 et 0,7 % de progression sur leurs prix au m² signés), les Ve et XIVe font mieux avec des gains respectifs de 1,3 et de 4 %. Dans le Ve, vers Baille, Le Camas, La Conception ou encore Saint-Pierre, il vous en coûtera aux alentours de 2 578 € pour vous offrir un m² dans l’ancien. Dans le XIVe,  du côté des Arnavaux, du Canet, de Bon Secours ou encore du Merlan, le m² coûte désormais 1 582 € environ.

Les points clés à retenir 

  • Sur les trois derniers mois, le prix au m² signé des appartements marseillais a progressé de 3,4 % dans l’ancien.
  • C’est dans le XIVe arrondissement que la hausse a été la plus forte (+ 4 % en douze mois / 1 582 € du m²).
  • La baisse la plus importante a été enregistrée par le XIIe (- 7,3 % / 2 779 € du m²).

Le Baromètre LPI-SeLoger des prix immobiliers, à Marseille, septembre 2015

Baromètre LPI-SeLoger à Marseille

La rédaction vous conseille :