Marseille : des prix immobiliers qui restent toujours orientés à la baisse

Marseille : des prix immobiliers qui restent toujours orientés à la baisse
partage(s)

Alors que Lyon se maintient et que Paris progresse, Marseille a vu le prix de ses appartements perdre 3,6 % en douze mois. Zoom sur le marché du logement phocéen avec le baromètre LPI-SeLoger.

Un rythme d’évolution des prix en net recul

Que ce soit sur le dernier trimestre (- 3 %) comme sur l’année qui vient de s’écouler (- 3,6 %), les prix « signés » (c’est à dire constatés au jour de la signature du compromis) perdent du terrain à Marseille. Reprise saisonnière des ventes oblige, les prix des appartements phocéens devraient au contraire se tendre, car comme le fait remarquer Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, les « prix signés augmentent (…) ou ne baissent que très doucement dans la moitié des villes de plus de 150 000 habitants ».

Chiffre clé

À Marseille, un appartement ancien vaut aux alentours de 2 823 du m².

75 % des arrondissements surfent sur la tendance baissière

Sur les 16 arrondissements que compte la ville de Marseille, dix ont vu le prix de leurs appartements baisser. Avec une perte supérieure à 7 % sur les douze derniers mois, les Xe (- 7,1 % / 2 495 du m²), XIIIe (- 7,9 % / 2 321 € du m²) et VIIIe (- 8,9 % / 3 756 € du m²) arrondissements affichent des prix en net repli. Leur emboîtent le pas dans cette régression les IVe (2 375 €), Ier (2 530 €) et VIIe (3 506 €) arrondissements avec des pertes allant de 6,1 % à 6,4 %.

Il est toutefois à noter qu’avec seulement 0,5 % de baisse sur douze mois, le XVe arrondissement (les Aygalades, Borel, La Cabucelle, La Calade, etc.) ne s’en tire pas si mal. En effet, s’il est l’arrondissement où le m² affiche le prix le plus bas (1 481 €), c’est également celui où la perte enregistrée par le prix des appartements a été la plus pondérée.

Le XVIe marseillais gagne presque 20 %

La tendance baissière qui affecte les 2/3 des arrondissements de la cité phocéenne ne saurait éclipser la progression remarquable dont peut s’enorgueillir le XVIe (L'Estaque Les Riaux, Saint-André, Saint-Henri). En effet, ce ne sont pas moins de 19,5 % que cet arrondissement a gagnés sur le prix affiché de ses appartements anciens au cours des douze derniers mois. Le prix au m² y est désormais de 2 551 €.

Les points clés à retenir :

  • À Marseille, le prix du m² d’un appartement ancien est de 2 823 €.
  • Au cours des trois derniers mois, les prix ont perdu 3 %.
  • Sur l’année, la baisse se chiffre à  3,6 % (sur les prix signés).
  • La plus forte progression (+ 19,5 %/ 2 551 €) revient au XVIe arrondissement.
  • C’est le VIIIe qui enregistre la plus forte baisse (- 8,9 % / 3 756 €).

Baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger mai 2015

© Baromètre LPI-SeLoger juin 2015