À Paris, entre 0,6 % et 7,3 % de hausse sur les prix immobiliers selon les arrondissements !

À Paris, entre 0,6 % et 7,3 % de hausse sur les prix immobiliers selon les arrondissements !
partage(s)

Au cours des douze derniers mois, il ne se trouve pas un seul arrondissement parisien dont les prix immobiliers dans l’ancien n’aient pas augmenté. Décryptage arrondissement par arrondissement...

Des prix immobiliers en hausse dans 100 % des arrondissements parisiens !

Comme le fait remarquer Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, à Paris, « les prix ont augmenté dans tous les arrondissements ». De 0,6 % dans le IIIe (Arts et métiers, République) à 7,3 % dans les Xe (gares de l’est et du nord, canal Saint-Martin) et XIVe (Denfert-Rochereau, Montparnasse) en passant par  2,9 % dans le Ve (Jardin des Plantes, Sorbonne) ou encore 4,9 % dans le XIXe (la Villette, Jaurès), la hausse des prix des appartements anciens touche la totalité de la capitale. 

Prix appartements ancien Paris LPI SeLoger janvier 2017

Bon à savoir

  • Acheter un appartement à Paris coûte, en moyenne, 8 685 € du m².
  • En France, un appartement ancien vaut en moyenne 3 695 € du m².

Moins de 7 000 € du m² dans les XIXe et XXe arrondissements

Sur les douze derniers mois, les prix parisiens ont fortement progressé. Les trois arrondissements les moins chers si vous voulez y acquérir un logement sont le XXe (Ménilmontant, Belleville / 6 613 € du m²), le XIXe (Buttes-Chaumont, Jaurès / 6 742 € du m²) et le XIIIe (place d’Italie, Salpêtrière / 7 613 € du m²). Les prix de vente les plus élevés ont été, quant à eux, relevés dans les VIIIe (Saint-Philippe-du-Roule, Champs-Élysées / 10 585 € du m²), IVe (Arsenal, Notre-Dame / 10 698 € du m²) et VIe (Odéon, Saint-Germain-des-Prés / 11 984 € du m²) arrondissements. 

Indicateurs marché immobilier appartements ancien paris LPI SeLoger janvier 2017

Les points clés à retenir

  • Sur l’année, les prix parisiens progressent de 3,6 % et de 4 % sur les trois derniers mois.
  • La plus forte hausse (+ 7,3 %) a été enregistrée dans les Xe et XIVe arrondissements.
  • C’est dans le XXe que les prix au m² sont les moins élevés de toute la capitale.