Paris : l'immobilier reste orienté à la hausse

Paris : l'immobilier reste orienté à la hausse
partage(s)

Si les prix immobiliers parisiens augmentent moins vite que ceux des autres grandes métropoles, la tendance demeure toutefois haussière. Et quartier par quartier, ça donne quoi ? Réponse avec le LPI-SeLoger.

Presque 2 % de gagnés sur les prix immobiliers au trimestre

Les prix des appartements anciens parisiens ont progressé (+ 1,8 %) au cours des trois derniers mois. Et sur l’année, la hausse se chiffre à 0,3 %. D’après les données qu’a collectées le baromètre LPI-SeLoger, cette poussée des prix de l’immobilier parisien apparaît toutefois comme étant moins prononcée que dans les autres grandes métropoles. En effet, et à titre d’éléments de comparaison, le m² dans l’ancien a vu son prix bondir à Marseille (+ 5,3 %), à Lyon (+ 4,6 %) ou encore à Bordeaux (+ 4,3 %). Pour autant, les prix à Paris n’en demeurent pas moins les plus élevés (et de loin !) du marché hexagonal…

Bon à savoir

  • À Paris, il vous faudra débourser 8 565 € pour vous offrir un m².
  • En France, un appartement ancien vaut en moyenne 3 398 € du m².

Le Baromètre LPI-SeLoger des prix immobiliers, à Paris, en mars 2016

Prix immobilier Paris mars 2016

Les prix des logements montent (encore !) dans le XVIIIe

On prend les mêmes et on recommence… Comme c’était déjà le cas dans le précédent baromètre LPI-SeLoger, ce sont les XVIIIe et Xe arrondissements qui réalisent les meilleurs scores. Cité Falaise, Rue Gabrielle ou Avenue Rachel dans le XVIIIe, ce sont 3,1 % que les prix au m² des appartements anciens ont pris pour atteindre 7 004 €. Et dans le Xe, de la Rue Alexandre Parodi à la Rue de l’Échiquier en passant par l'Avenue Parmentier et la Cité d’Hauteville, la hausse a été de 2,2 % sur les trois derniers mois. Le m² s’y monnaye donc désormais autour de 7 405 € en moyenne. Enfin, il est à noter que le XIe arrondissement (Boulevard Beaumarchais, Rue du Faubourg Saint-Antoine, Boulevard des Filles-du-Calvaire, etc.) ne démérite pas avec une progression de 1,7 % (et un prix au m² de 8 154 € environ) sur le trimestre.

Les appartement du IVe arrondissement perdent plus de 6 % au m²

Avec une perte de près de 7 % (- 6,9 %, plus précisément), c’est une nouvelle fois le IVe arrondissement de Paris qui connaît la plus forte déconvenue, immobilièrement parlant. Du Quai de l’Archevêché à la Rue de l’Hôtel Saint-Paul en passant par l’Avenue Victoria, le prix au m² se négocie tout de même encore aux alentours de 9 230 €, en moyenne. Autre arrondissement à connaître une baisse notable de ses prix sur les trois derniers mois, on trouve le Ier (Les Halles, Palais Royal, Place Vendôme). Rue Adolphe Julien, Place André Malraux ou encore Rue de l’Équerre d’Argent, le m² dans l'ancien a ainsi vu son prix baisser de 4,8 % pour se stabiliser à 8 894 €.

Les points clés à retenir

  • Le prix du m² à Paris a progressé de 1,8 % sur les trois derniers mois (et de 0,3 sur l’année).
  • C’est encore une fois dans le XVIIIe arrondissement que la hausse est la plus forte (+ 3,1 %).
  • Le IVe voit ses prix au m² baisser de 6,9 %.

La rédaction vous conseille :