À Rennes, le prix immobilier franchit pour la première fois les 3 000 € du m² !

À Rennes, le prix immobilier franchit pour la première fois les 3 000 € du m² !
partage(s)

Faut-il y voir une conséquence de la mise en service de la ligne LGV ? Toujours est-il qu’à Rennes, les prix de l’immobilier ancien viennent (et c’est une première !) de franchir la barre des 3 000 € du m².

Rennes dans le Top 8 des villes de province les plus chères !

On se doutait que cela finirait par arriver un jour… Comme en attestent les données compilées par le baromètre LPI-SeLoger, à Rennes, les prix des logements anciens dépassent désormais les 3 000 € du m² soit 3 016 € exactement. Celle que l’on a longtemps surnommée la capitale du rock’n roll figure ainsi parmi les huit villes de province (Strasbourg, Bordeaux, Rennes, Lille, Nantes, Nice, Aix-en-Provence et Lyon) où devenir propriétaire de son logement coûte le plus cher.

Le prix du m² à Rennes est de 3 012 €, +3,4 % en 1 an

L’effet « LGV » a joué un rôle déterminant sur les prix immobiliers

L’une des principales causes de cette envolée des prix immobiliers (+ 1,6 % sur l’année / + 3,4 % sur le trimestre) à Rennes (ou « Roahzon » pour nos amis bretons) est probablement à chercher du côté de la mise en service de la (très attendue) ligne LGV. En effet, Rennes étant désormais à moins d’1h30 de Paris, bon nombre de Parisiens envisagent déjà de devenir rennais d’adoption tout en continuant de travailler dans la capitale. C’est d’ailleurs le même phénomène auquel on assiste à Bordeaux ou encore à Nantes, deux villes où la tendance, en termes de prix immobiliers, est également haussière. En clair, l’arrivée croissante de ces fameux « TGVistes » impacte indéniablement les prix immobiliers locaux. Mais il serait illusoire d’expliquer la hausse des prix rennais uniquement par l’afflux des « TGVistes ». Car faut-il le rappeler, son dynamisme économique, ses nombreux étudiants (une aubaine pour les investisseurs en locatif) et ses programmes immobiliers ambitieux (EuroRennes en 2027) participent indéniablement à l’attractivité de Rennes.

Les quartiers de Rennes où il faut acheter

Si l’hyper-centre reste une valeur sûre, le quartier de la gare de Rennes (dont les travaux de réaménagement s’acheveront en 2019) devrait continuer à prendre rapidement de la valeur. De même, le quartier Villejean-Beauregard (au nord-ouest de Rennes) recèle de belles opportunités. Un autre secteur sur lequel il peut s’avérer avantageux de miser, notamment si vous avez l’intention d’investir dans le locatif, est le quartier Beaulieu, à l’est de Rennes. Situé aux abords d’établissements d’enseignement supérieur (INSA, Supélec, IUT), il est très prisé des étudiants.

Bon à savoir

  • À Rennes, on recense 93 % de résidences principales. 
  • 36 % des Rennais sont propriétaires de leur logement.
  • 24 % des logements sont des « 3 pièces ».