A Strasbourg, les prix immobiliers sont très disparates allant de 1 600 à 4 500 €/m²

D'après le Baromètre LPI-Seloger, les prix des appartements, à Strasbourg, en juin 2015, sont de 3 062 €. ©master1305
partage(s)

Strasbourg, capitale européenne, est une ville universitaire, très touristique et dont le marché immobilier présente de grandes disparités selon les secteurs, comme nous l’explique Natalie Gabriel, responsable du service transactions de l’agence Immoval.

SeLoger. Comment évolue le marché immobilier de Strasbourg ?

Natalie Gabriel. Si nous comparons avec l’année dernière, nous réalisons plus de transactions. Nous sentons une amélioration car nous avons plus de dossiers à gérer et le nombre de ventes augmente.

Les acheteurs strasbourgeois se tournent-ils plutôt vers l’achat d’une résidence principale ou sont-ils également intéressés par l’investissement locatif ?

N.G. Pour ce qui est de notre clientèle, nous pouvons dire que c’est 50-50. Il y a vraiment autant de personnes qui achètent leur habitation principale que d’investisseurs locatifs.

Comptez-vous des primo-accédans parmi vos clients ?

N.G. Nous voyons quelques primo-accédants mais ils ne représentent pas la majorité des acheteurs et investisseurs. La plupart sont des personnes déjà installées et qui ont plus de moyens. D’ailleurs, nous pouvons dire que depuis 5 ans, ces primo-accédants sont de moins en moins nombreux, ce qui peut s’expliquer par le fait que les banques sont plus rigoureuses et qu’elles n’accordent pas de prêt très facilement. Quand on est primo-accédant, on ne remplit pas tous les critères que les banques souhaiteraient, notamment en termes d’apport personnel.

Chiffre clé

Les appartements se situant dans les secteurs prisés de Strasbourg se vendent pour la plupart entre 3 600 et 3 800 €/m².

Quels sont les prix pratiqués à Strasbourg ?

N.G. Nous avons l’habitude de vendre des biens qui se situent essentiellement dans le centre-ville de Strasbourg et dont les prix sont un peu plus élevés que dans le reste de l’agglomération. Pour ces biens qui sont essentiellement des appartements et dans des secteurs plus prisés, il faut compter environ 3 500-4 500 €/m². Mais dans l’absolu, et si l’on parle de l’agglomération de Strasbourg dans son ensemble, le prix au m² n’est vraiment pas représentatif, car les secteurs sont très différents et cela entraîne une amplitude des prix conséquente. Le prix le plus bas que vous puissiez trouver s’élève à 1 600 €/m², mais dans les secteurs les plus cotés, ils peuvent aller jusqu’à 4 500 €/m². Les écarts sont trop importants et il est plus intéressant de raisonner par secteur.

Comment se compose le parc immobilier strasbourgeois ?

N.G. Dans la ceinture urbaine de Strasbourg, il s’agit très majoritairement d’appartements puisqu’ils représentent une large majorité du parc immobilier. Dans le centre-ville, il y a vraiment très peu de maisons. Il en existe près du parc de l’Orangerie et dans le quartier Robertsau, mais excepté ces deux endroits, vous ne trouverez que des appartements.

Quels seront les types d’appartements les plus recherchés à la fois des acheteurs et des investisseurs ?

N.G. Les investisseurs vont plutôt rechercher des appartements de type F1 et F2, et les personnes qui recherchent une habitation principale se tournent plutôt vers des appartements qui vont du 3 au 5 pièces.

A combien s’élèvent les prix de ces deux types d’appartements ?

N.G. Tout dépend du secteur, mais pour les types F1-F2, ça peut aller de 80 000 à 150 000 €, et pour les appartements destinés à l’habitation, il faudra compter entre 200 000 à 600 000 €. En volume, la majorité des biens que nous vendons se situent autour de ces prix-là. On peut également voir des clients qui ont des budgets plus élevés.

Les investisseurs vont plutôt regarder vers des appartements de type F1-F2 pour un budget de 80 000 à 150 000 € selon les secteurs, et les personnes qui achètent leur résidence principale se tournent vers des appartements de 3 à 5 pièces dont les prix sont compris entre 200 000 et 600 000 € ».

Natalie Gabriel, responsable du service transactions de l’agence Immoval.

Il y a donc un marché de l’immobilier de prestige à Strasbourg ?

N.G. Oui, cela ne représente pas la majorité des acheteurs, il concerne un public plus restreint, mais ce marché existe. De même que nous voyons parfois des personnes recherchant des résidences secondaires, mais c'est assez confidentiel.

Les quartiers strasbourgeois présentent-ils de grandes disparités ?

N.G. Oui beaucoup, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle les différences de prix sont si importantes. Les quartiers les plus prisés, qui sont ceux dans lesquels nous vendons majoritairement, seront les quartiers du centre-ville et celui de l’Orangerie et Contades. Mais il y a également de la demande pour celui de Neudorf car il est proche du centre-ville, résidentiel, bien fréquenté, que l’on y trouve pas mal de commerces et qu’il est à proximité des transports.

Strasbourg est une ville universitaire, est-ce que la présence des étudiants booste le marché immobilier ?

N.G. Absolument, car beaucoup de parents achètent des appartements pour loger leurs enfants qui viennent étudier ici. D’autant que les étudiants sont nombreux et que nous avons de grandes écoles prestigieuses. Les étudiants viennent donc de partout en France pour étudier à Strasbourg. On peut notamment penser à l’Ecole des arts décoratifs, l’Ecole d’architecture, l’ENA, et une nouvelle école européenne va même ouvrir ses portes à la rentrée prochaine.

Merci à Natalie Gabriel, responsable du service transactions de l’agence immobilière Immoval.

Chiffres clés

  • A Strasbourg, le prix signé d’un appartement ancien s’élève en moyenne à 3 062 €/m².
  • Sur le dernier trimestre, le prix de l’immobilier ancien a progressé de 8,2%.
  • Au cours des douze derniers mois, le prix du m² dans Strasbourg a baissé de 4%.

Téléchargez le baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger juin 2015