1 Français sur 2 considère qu'un ascenseur est un critère décisif pour acheter un logement

1 Français sur 2 considère qu'un ascenseur est un critère décisif pour acheter un logement

Les ascenseurs font désormais partie du quotidien des Français et ils ne pourraient plus s’en passer. 74 % estiment qu’il est nécessaire d’en installer dans les immeubles, quelle que soit leur hauteur.

L’ascenseur favorise le « bien vivre » des Français

Selon une étude menée par la Fédération des Ascenseurs et l’institut Ipsos, les Français considèrent l’ascenseur comme un facilitateur au service du « bien vivre » mais aussi comme un critère décisif au moment de choisir un logement (48 % des répondants), à l’achat comme à la location. C’est systématiquement le cas pour 17 % d’entre eux, et la plupart du temps pour 31 %. Ce critère devient même essentiel pour la majorité des plus âgés (57 % des 60 ans et plus), dans les villes de plus de 100 000 habitants (54 %) et en Île-de-France (63 %). Parallèlement, les Français semblent s’inquiéter du taux d’équipement en ascenseur dans l’habitat. En effet, alors que la loi n’impose l’installation d’un ascenseur qu’à partir de 4 étages, 85 % des Français estiment important d’installer un ascenseur dans les immeubles résidentiels neufs de moins de 4 étages. Pour 74 % d’entre eux, cela est même nécessaire (+ 4 points par rapport à 2016). Ils sont d’ailleurs 46 % à estimer cela nécessaire dès le 3e étage et 21 % dès le 2e étage.

Ascenseur indispensable dans un immeuble

Chiffres clés

La musique est le service que les Français aimeraient le plus trouver dans l’ascenseur (43 %), devant des informations générales sur écran (35 %), puis un système de commande vocale (34 %) et un strapontin/siège (34 %). 

Un service indispensable au quotidien

L’ascenseur fait désormais partie du quotidien des Français et son absence est préjudiciable dans de nombreuses situations, que ce soit pour déplacer des charges occasionnelles (60 %), pour accompagner des proches âgés (57 %), pour des charges du quotidien (55 %), en étant accompagné par des enfants en bas âge (44 %) ou encore après un accident de la vie (38 %). Face à l’enjeu de l’allongement de la durée de la vie, l’ascenseur est une solution jugée très utile par de nombreux Français pour rester le plus longtemps possible dans leur logement. Derrière la salle de bains adaptée (citée par 67 % des Français), l’ascenseur est le deuxième équipement (47 %) jugé le plus utile pour permettre le maintien à domicile et rester autonome. Il est jugé plus utile encore par les habitants de l’agglomération parisienne (58 %). L’ascenseur est d’ailleurs cité spontanément en premier choix par 37 % des Français.

A partir de 3 étages, l’ascenseur n'est plus un luxe

Bon à savoir

Pour les Français, l’ascenseur est l’un des équipements les plus utiles au maintient à domicile des personnes âgées.

Ascenseur : le sous-équipement des lieux publics pointé du doigt

Les attentes en matière d’accessibilité se ressentent également pour les bâtiments publics : 75 % des Français et 79 % des plus de 60 ans estiment que les équiper en ascenseur est une priorité. Pour 26 % des Français, c’est même une priorité absolue. Certains lieux sont pointés du doigt pour l’insuffisance de leurs équipements en ascenseurs, escaliers mécaniques et trottoirs roulants. C’est le cas des universités et écoles (62 %), des centres sportifs (61 %), des administrations (55 %), des lieux culturels (48 %) et des transports publics (48 %). Par contre, 80 % des Français estiment que les aéroports et les gares sont suffisamment équipés. « Face aux enjeux sociétaux d’aujourd’hui et de demain (allongement de la durée de vie, transition énergétique et numérique du bâtiment, surélévation des villes…) […] l’ascenseur et les solutions de mobilité verticale permettent et encouragent au quotidien les interactions humaines, professionnelles et culturelles », selon Pierre Hardouin, Président de la Fédération des Ascenseurs. 

L’ascenseur, un endroit où l’on ose ?

Près d’un Français sur deux (45 %) pourrait profiter d’un trajet en ascenseur pour faire une déclaration d’amour (5 % l’ont déjà fait) et 30 % pour négocier une augmentation.