2 logements sur 3 ne sont pas équipés d'un détecteur de fumée !

2 logements sur 3 ne sont pas équipés d'un détecteur de fumée !
partage(s)

Depuis janvier 2016, tous les logements doivent être équipés de détecteur de fumée. Un an après l’entrée en vigueur de la loi, une étude dresse un bilan plus que mitigé...

Détecteur de fumée, l’obligation est loin d'être respectée

D’après les statistiques fournies par le ministère de l’Intérieur, un incendie domestique intervient en France… toutes les deux minutes ! C’est pour cette raison que la loi avait prévu la généralisation de l’équipement d’un détecteur autonome avertisseur de fumée (Daaf) dès le 1er janvier 2016. Une obligation peu respectée, c’est le moins que l’on puisse dire. Ainsi, du côté des locataires, 37 % déclarent en être équipés (contre 67 % qui ne le sont pas), révèle un sondage de Yougov pour le site de bricolage SuperMano. Les propriétaires occupants sont moins exemplaires que les locataires : 33 % déclarent avoir acheté et installer le dit Daaf.

Que dit la loi ?

Tous les locaux à usage d’habitation sont concernés : résidences principales ou secondaires, immeubles collectifs ou maisons particulières, que le logement soit vide ou peu occupé. 

Le propriétaire doit s'assurer que le logement qu'il loue est équipé !

La responsabilité d'installer un détecteur de fumée revient au propriétaire. Il a alors trois options :

  1. Acheter et faire installer le détecteur.
  2. Fournir le détecteur au locataire qui se charge de l’installer.
  3. Rembourser l’achat et l’installation du détecteur au locataire.

Bon à savoir

En France, un incendie domestique a lieu toutes les 2 minutes et un sur 4 s’explique par un accident électrique. Il se produit ainsi 263 000 incendies domestiques chaque année, qui entraînent environ une centaine de décès.

Quel est l'emplacement idéal pour installer un détecteur de fumée ?

Dans l’idéal, le bon emplacement d’un détecteur de fumée est au centre du plafond d’une pièce. Quand le logement compte plusieurs étages, il est conseillé de placer un détecteur devant chaque regroupement de chambres.

Bon à savoir

L’étude révèle que près d'un quart des personnes interrogées optent pour le couloir (21 %) pour fixer l’appareil, 16 % préfèrent l’entrée de leur habitation, 10 % le salon.