2016, année de tous les records pour le crédit immobilier

En 2016, beaucoup de crédits ont été des rachats de crédit en 2016. © Goodluz
partage(s)

Avant même de connaître le bilan global des crédits contractés par les Français en 2016, la Banque de France confirme que, dans tous les secteurs, les niveaux de 2015 seront dépassés.

Crédit immobilier : un bilan en hausse dès novembre 2016 !

Les volumes des prêts accordés par les banques ont largement dépassé le chiffre de 203 Md€ enregistré en 2015. Boostés par des taux très avantageux, les Français en ont notamment profité pour renégocier leur crédit. Conséquence : avant même la clôture de l’exercice 2016, la Banque de France comptabilise pour les 11 mois de 2016 un peu plus de 217 Md€ (contre 187,6 Md€ pour la même période en 2015).

2 Français sur 3 investissent dans l’immobilier

Dans le même temps, le Crédit Foncier confirme l’appétence des Français pour le crédit immobilier. 2 Français sur 3 optent en effet pour l’immobilier comme premier choix d’investissement. L’explication de cet engouement est simple : la faiblesse des taux de crédit profite à un investissement sûr à moyen terme, à l’heure où d’autres placements, comme l’assurance vie, apparaissent plus incertains. En effet, une disposition de la loi Sapin 2 empêcherait les détenteurs d’assurance-vie, dans un contexte économique exceptionnel identique à celui de 2008, de retirer temporairement de l’argent pour ne pas mettre à mal le système bancaire.

Bon à savoir

En moyenne, l’investissement dans l’immobilier débouche sur un rendement de 6 % brut (source Banque de France).

Et pour cause, le pouvoir d’achat immobilier a grimpé de 29 % !

L’étude du Crédit Foncier, pour le Figaro immobilier, établit que les récents acheteurs avaient pu bénéficier d’une baisse de 2,9 points des crédits immobiliers, passant ainsi de 4,8 % en 2008 à 1,9 % au premier semestre de 2016. Dans le même temps, à l’échelle nationale, les prix ont fléchi de 1 %. Une conjonction de bonnes nouvelles qui a eu pour effet de renforcer le pouvoir d’achat immobilier des Français de 29 % !

Le PTZ, levier efficace pour les primo-accédants

De même, les Français ont largement profité de l’élargissement des prêts à taux zéro et du prêt à l’accession sociale. La majorité des courtiers de crédits assure qu’en 2016, 1 primo-accédant sur 3 a eu recours au PTZ, contre 1 sur 5 en 2015.

Mais 59 % des crédits sont des renégociations

Cette boulimie des crédits s’explique aussi par le niveau élevé des renégociations des crédits : 59 % des nouveaux prêts relèvent de la catégorie « rachat de crédits » en novembre 2016, un phénomène qui s’accélère en fin d’année (54 % en octobre et 51,6 % en septembre). Reste à savoir si les taux resteront toujours au ras des pâquerettes. Suite à l’élection de Donald Trump, une légère remontée des taux a été constatée, de l’ordre de 0,1 à 0,2 %, soit, d’après le Figaro Immobilier « une hausse des mensualités de 9 à 19 €». De même, les taux d’emprunt à dix ans de la France, qui constituent pour les banques la mesure-étalon pour fixer leur taux de crédit immobilier, frémissent vers le haut : à 0,65 % fin décembre, ils tutoient aujourd’hui les 0,8 %.