3 agents immobiliers sur 4 optimistes !

3 agents immobiliers sur 4 optimistes !

Les agents immobiliers sont très optimistes. 74 % appréhendent l’avenir avec beaucoup d’enthousiasme et 70 % d'entre-eux tablent sur une stabilisation des prix immobiliers.

Les pros de l’immobilier sont confiants sur la reprise du marché

Si le moral des ménages a du mal à redresser la tête, stagnant au mois d’avril six points en deçà d’une moyenne établie entre 1987 et 2015, cette morosité contourne la profession des agents immobiliers. En effet, à découvrir la dernière livraison du baromètre Crédit Foncier/Csa, les trois quarts d’entre eux fixent des yeux un ciel vraiment tout bleu.  L’inversion de tendance est spectaculaire puisqu’ils n’étaient que 35 % à être dans ce cas en janvier 2015. Cet optimisme trouve toujours les trois mêmes explications :

  1. des niveaux de taux d’intérêt de crédit qui ne cessent d’atteindre des nouveaux planchers (pour 88 % des professionnels),
  2. des dispositifs de soutien à l’achat immobilier (69 %)
  3. des mesures liées au PTZ (67 %).

Bon à savoir

Dans l'immobilier neuf, 69 % des agents anticipent une stabilisation des prix (contre 61 % précédemment) contre 15 % voyant une hausse (et 9 % une baisse). 

Le nombre de transactions immobilières va se stabiliser

Certes, le pessimisme n’a pas disparu par un simple coup de baguette magique. Les agents les plus inquiets considèrent en effet que le contexte économique (92 %) et le niveau de pouvoir d’achat des ménages (77 %) les empêchent d’entretenir une flamme plus vive en l’avenir. Les acteurs de l’immobilier se projettent avec la même sérénité. Côté volume, 44 % pensent que le nombre de transactions va se stabiliser, 39 % anticipant encore une hausse. Dans l’ancien, les professionnels parient volontiers sur une stabilisation des prix (pour 57 % d’entre eux), 25 % entrevoyant une hausse (et 10 % une baisse). Une majorité d’entre eux (50 %) table sur une stabilisation du volume des transactions, contre 31 % prédisant une hausse (et 10 % une baisse).

La rédaction vous conseille :