52 % des Français comptent résilier leur assurance emprunteur en 2018 !

52 % des Français comptent résilier leur assurance emprunteur en 2018 !

L’amendement Bourquin, qui assouplit les modalités de résiliation de l’assurance de prêt immobilier, entrera en vigueur en janvier 2018. Selon une étude, 1 emprunteur français sur 2 a l’intention d’en profiter pour changer d'assureur.

Assurance emprunteur : 78 % des Français choisissent leur banque

Indispensable à toute demande de crédit immobilier, l'assurance emprunteur bénéficie, depuis quelques années, d'un cadre réglementaire facilitant le libre choix de l’emprunteur. Alors que l’amendement Bourquin (loi Sapin 2), qui permet la résiliation annuelle (à date anniversaire) de son contrat d’assurance emprunteur, entrera en vigueur en janvier 2018, Magnolia.fr, comparateur en assurance de prêt, a sondé les emprunteurs français sur leurs connaissances de la législation encadrant le marché. Premier constat de cette étude : si la plupart des Français (78 %) ont souscrit une assurance emprunteur auprès de leur banque prêteuse (assurance groupe), ils le font principalement en raison d’un manque de connaissance du cadre légal. Ainsi, 24 % des emprunteurs sondés ignoraient les autres alternatives possibles.

L’amendement Bourquin, késako ?

Dès 2018, l’amendement Bourquin permettra, à date anniversaire, de disposer d’un droit de résiliation annuelle de son contrat d’assurance emprunteur.

Pourtant, la délégation d’assurance peut faire économiser jusqu’à 150 €/mois

Toujours d’après cette étude, 41 % des emprunteurs français qui souscrivent une assurance de prêt auprès de leur banque, le font pour « la simplicité des démarches ». Ils n’osent pas se tourner vers la délégation d’assurance, effrayés par des formalités administratives, qu’ils pensent fastidieuses. Or, dans les faits, les démarches pour souscrire ou résilier une assurance emprunteur sont entièrement prises en charge par un courtier ou un comparateur en ligne. Par ailleurs, 5 % des emprunteurs ayant souscrit une assurance emprunteur auprès de l’établissement financier prêteur pensaient obtenir de meilleures garanties. Et pourtant, l’assurance individuelle, pour être choisie, doit répondre à minima aux garanties exigées par l’organisme prêteur : « L'économie réalisée peut aller jusqu’à 150 € par mois par rapport à un contrat groupe de banque », précise Astrid Cousin, porte-parole de Magnolia.fr.

Les assurances individuelles sont bien souvent mieux adaptées et moins chères que les assurances bancaires […] et tout le monde - même les seniors ou les personnes à risque - y trouvera son compte »

Astrid Cousin, porte-parole de Magnolia.fr.

Pour 2018, 52 % des Français souhaitent changer d'assurance emprunteur

En ce qui concerne l’amendement Bourquin de la loi Sapin 2, le manque d’information est, là encore, notable, puisque 67 % des sondés déclarent ne pas avoir eu connaissance de cette loi. Ils ne sont d’ailleurs que 58 % à avoir été informés sur la possibilité de résilier à tout moment leur assurance emprunteur au cours de la première année de souscription (loi Hamon votée en 2014). En revanche, les Français au courant de cette nouvelle législation sont 52 % à se déclarer prêts à résilier leur assurance emprunteur en 2018. Cette volonté de résiliation est plus importante à mesure que les économies réalisées sont conséquentes. Les emprunteurs sont 9 % à vouloir profiter de l’amendement Bourquin à partir de 100 € d’économies, 31 % dès 1000 €, 34 % à partir de 5 000 € et 26 % pour un gain de plus de 10 000 €.

Bon à savoir

Pour être choisie, l’assurance individuelle doit répondre à minima aux garanties exigées par l’organisme prêteur.