Aides au logement : un nouveau mode de calcul en 2019 !

Aides au logement : un nouveau mode de calcul en 2019 !

Julien Denormandie, secrétaire d'Etat à la Cohésion des territoires, a révélé qu’une nouvelle base de calcul des APL serait mise en place dès 2019. Les revenus de l’année en cours seraient pris en compte, et non plus ceux de 2 années auparavant. 

Le mode de calcul des APL modifié en 2019

A partir de 2019, les aides personnelles au logement (APL) seront calculées sur la base du revenu en cours des bénéficiaires, et non plus sur le revenu de deux années auparavant, comme c’est le cas actuellement. C’est en tout cas ce qu’a déclaré Julien Denormandie, secrétaire d'Etat à la Cohésion des territoires, dans un entretien accordé au JDD, alors que le gouvernement doit annoncer mercredi sa stratégie pour le logement. Le secrétaire d’Etat a précisé que cette réforme « permettra d'économiser plus d'un milliard d'euros ». Selon Julien Denormandie, « le montant des APL, que vous percevez, prend pour référence votre revenu d'il y a deux ans. Donc si je travaille, alors que j'étais au chômage il y a deux ans, je touche un montant d'APL qui n'est pas en relation avec ce dont j'ai besoin aujourd'hui ».,

Simplifier les normes de construction pour faire baisser les loyers

Pour le secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires, « le problème, ce n'est pas les APL, ce sont les loyers trop élevés, qui n'ont cessé de progresser depuis quarante ans ». Pour lutter contre ce phénomène, Julien Denormandie souhaite « simplifier les normes » afin de « rendre disponibles plus de terrains constructibles » et faire baisser les prix des locations. En ce qui concerne la baisse des APL, Julien Denormandie a indiqué que le gouvernement allait mener « une réforme juste et efficace » et que « le prix des loyers diminuera en même temps que le montant des APL ». Pour rappel, la baisse de 5 € annoncée cet été pour les locatires du privé, sera appliquée en octobre, tandis que les locataires de logements sociaux devraient voir leurs aides au logement baisser de 50 à 60 € en 2018.

Chiffre clé

En France, 6,5 millions de ménages bénéficient des aides personnelles au logement (APL).