Alarmes et caméras dissuadent... un peu les cambrioleurs !

Alarmes et caméras dissuadent... un peu les cambrioleurs !
partage(s)

Une étude de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales met en évidence l'efficacité très relative des alarmes, portes blindées et autres digicodes contre les cambriolages.

Un environnement dégradé suscite plus les cambriolages

Plus précisément, les nombreuses protections ont un impact réel lorsque les auteurs des effractions sont plus « amateurs » que professionnels. Car l’étude distingue en effet le ciblage du lieu du vol en amont et l’entrée par effraction dans le logement. Lorsqu’il choisit le lieu de ses méfaits, le cambrioleur prend en compte l’environnement du logement. Si ce dernier apparaît dégradé, il favorise indirectement le passage à l’acte.

Alarme et porte blindée ont un effet dissuasif garanti

Les dispositifs de sécurité, en dehors des caméras de surveillance bien apparentes, ont « pour la plupart un effet dissuasif faible à ce stade du cambriolage ». En revanche, elles ont une vraie importance au moment de l'entrée par effraction dans le logement. L'alarme et la porte blindée jouent un rôle dissuasif certain, d’autant plus renforcé, si elles sont associées à un digicode ou une caméra de surveillance.

Un cambriolage en France toutes les 90 secondes !

Il y a eu environ 382 000 cambriolages en 2015 en France, soit un cambriolage toutes les 90 secondes. Un cambriolage dure en moyenne moins de 20 minutes.

Une fois à l’intérieur du logement, le cambrioleur est roi

Pour « réussir » son coup, il suffit au cambrioleur qu’il ait pénétré à l’intérieur du logement. Le taux d’échec des cambriolages se situe en effet autour de 50 % mais la réussite de ce dernier grimpe à 80 % une fois le malfaiteur à l’intérieur du logement. « Les caméras se révèlent être les plus protectrices et réduisent le risque de 22 % contre seulement 15 % pour les digicodes et 7 % pour les portes blindées. La présence d'un gardien a également un effet dissuasif sur le ciblage du logement (30 %) », assure l’Observatoire.

Plus « amateurs » que « professionnels »

La légende journalistique les décrit comme appartenant à des « organisations mafieuses » bien organisées. Que nenni ! La plupart des cambrioleurs ont plutôt le profil d’ « amateurs » passant à l’acte au gré de leur humeur, décrit l’étude.

Bon à savoir

Des caméras de sécurité placées devant chez vous dissuadent 22 % des cambrioleurs.