Cambriolage pendant les vacances : les Français sont-ils assez prudents ?

Cambriolage pendant les vacances : les Français sont-ils assez prudents ?
partage(s)

La période des vacances d’été est souvent considérée comme la « saison des cambriolages ». Mais, selon une étude, les Français, même s’ils sont sensibilisés à ce problème, n’adoptent pas forcément les bons comportements pour s’en prémunir.

Plus de 2 Français sur 3 craignent un cambriolage

D'après une enquête du site Budget-Maison.com, 68 % des Français craignent toujours de se faire cambrioler pendant les vacances d'été et 59 % considèrent qu'il est facile de s'introduire dans leur habitat, soit le même chiffre que dans l'étude réalisée l'an passé. Cependant, les sondés ne sont, dans l’ensemble, pas assez prudents, puisque seulement 33 % d’entre eux sont équipés pour faire face aux cambriolages et 54 % n'ont pas l'intention d'investir dans ces dispositifs. Parmi les principales raisons évoquées, le manque de moyens arrive en tête (45 % contre 26 % en 2016) tandis que 31 % des sondés considèrent ces installations comme inutiles, contre 22 % un an plus tôt. Les personnes équipées, elles, plébiscitent la porte ou la fenêtre anti-effraction (36 %), tandis que la surveillance vidéo progresse sensiblement (21 % contre 8 % en 2016).

Graphique Etude Cambriolage France
© Budget-Maison.com

Bon à savoir

Plus d’un Français sur deux (54 %) estime que la domotique est un frein pour les cambrioleurs.

Méfiance grandissante envers les réseaux sociaux

L’immobilisme des Français, par rapport aux risques du cambriolage, est également flagrant dans leur comportement général. Ainsi, même s’ils sont 43 % à prévenir les voisins ou les gardiens de leur absence, la proportion de personnes à ne rien faire a augmenté, passant de 19 à 23 % sur un an. Encore plus surprenant, alors que 2 Français sur 3 (67 %) sont au courant de l'existence de l'opération « tranquillité vacances » de la gendarmerie et de la police, seuls 6 % y font appel. Néanmoins, la méfiance envers les réseaux sociaux augmente sensiblement : une écrasante majorité (93 %) des personnes interrogées estiment que les voleurs se servent des réseaux sociaux pour commettre leurs méfaits. De plus, alors qu’en 2016, ils étaient 81 % à informer leurs contacts de leur départ en vacances sur les réseaux, ils ne sont plus que 42 % à le faire en 2017.

Enquête Cambriolage France
© Budget-Maison.com

Pour en savoir plus