Charges de copropriété : 2 fois plus élevées à Paris qu'en province !

Charges de copropriété : 2 fois plus élevées à Paris qu'en province !

En France, les charges annuelles de copropriété représentent entre 1,5 et 2 mois de loyers. Les Parisiens déboursent 1 992 € en moyenne par an, tandis que les provinciaux s’acquittent d’une facture de 1 400 €.

Charges de copropriété : les écarts se creusent entre Paris et la province

Les charges de copropriété sont presque deux fois plus élevées à Paris qu’en province (+ 42 %) : les Parisiens déboursent 1 992 € en moyenne par an, tandis que les provinciaux s’acquittent d’une facture de 1 400 €. C’est ce que montre une étude de MeilleureCopro, société de services aux copropriétaires, qui a analysé 7,5 millions d’annonces immobilières, représentant 20 % des copropriétés françaises. Pour se faire une réelle idée du poids des charges dans un budget immobilier, ce baromètre a comparé la proportion des charges par rapport au loyer. Ainsi, Bordeaux est la ville où les charges (ramenées au prix du loyer) sont les moins élevées de France, devant Paris. Dans ces deux villes, les charges annuelles représentent respectivement 1,4 et 1,5 loyers, contre 2,1 loyers à Strasbourg et Nice, qui sont les villes où le rapport est le plus fort.

Charges de Copropriété en France Carte
Nantes est la ville où les charges sont les moins élevées. © MeilleureCopro

Propriété : la loi ALUR est très peu respectée

Depuis la mise en place de la loi ALUR, en 2014, les annonces immobilières doivent obligatoirement indiquer les charges de copropriété affectées aux biens en vente, ainsi que le nombre de lots de la copropriété. Pourtant, 4 ans plus tard, seul un tiers des annonces de biens anciens respectent ce dispositif. En revanche, si l’on regarde les différences entre les annonces des professionnels et celles des particuliers, on note que les premiers sont 9 fois plus nombreux à se conformer à la loi que les seconds. En y regardant de plus près, on peut constater que les annonces sont plus conformes dans certaines villes que dans d’autres. Rennes arrive en tête avec 42 % d’annonces conformes, suivie de Nantes (41 %) et de Lille (40 %). Viennent ensuite Toulouse (39 %), Strasbourg et Lyon (35%), Marseille (34 %), Paris (31%), Bordeaux (30 %) et Montpellier et Nice, où seules 26 % des annonces sont conformes.

Bon à savoir

Seules 4 % des annonces de vente de biens neufs et 48 % des annonces de biens anciens informent les acheteurs sur le montant des charges.