Chèque énergie : 4 millions de ménages vont bientôt en bénéficier

Chèque énergie : 4 millions de ménages vont bientôt en bénéficier

Mis en place en début d’année 2018 pour remplacer les tarifs sociaux de gaz et d’électricité, le chèque énergie commence à être envoyé aux bénéficiaires. Une aide comprise entre 48 € et 227 € en fonction des revenus et de la composition du ménage.

Le chèque énergie est utilisable jusqu'au 31 mars 2019

Depuis le 1er janvier 2018, le chèque énergie a remplacé les tarifs sociaux de gaz et d'électricité. Cependant, les premiers foyers bénéficiaires commencent tout juste à le recevoir, comme le précise le calendrier prévisionnel du ministère de la Transition écologique et solidaire. Les premiers à recevoir le chèque sont les ménages habitant en Normandie et dans les Hauts-de-France, tandis que les derniers chèques distribués seront reçus fin avril en Nouvelle Aquitaine, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d'Azur. Une fois reçu, ce chèque nominatif est valable jusqu'au 31 mars de l'année suivante. Notons que les bénéficiaires bénéficient de la gratuité de la mise en service et de l'enregistrement de leur contrat de fourniture d'énergie ainsi que d'un abattement de 80 % sur la facturation d'un déplacement en raison d'une interruption de fourniture imputable à un défaut de règlement.

Chèque énergie : une aide de 150 € en moyenne

Le chèque énergie s'adresse aux ménages qui ont des revenus modestes. Pour pouvoir en bénéficier, le revenu fiscal de référence du ménage doit être inférieur à 7 700 € par unité de consommation. Environ 4 millions de ménages sont donc éligibles à cette aide dont le montant moyen s'élève à 150 € (entre 48 € et 227 € selon les revenus et la composition du ménage). Pour les foyers concernés, il n'y a aucune démarche particulière à effectuer pour le recevoir puisque le chèque énergie est envoyé automatiquement par voie postale ou sous format dématérialisé (envoi numérique). Une fois obtenu, il sert à régler directement auprès du fournisseur d'énergie toutes sortes de dépenses d'énergie (gaz, électricité, fioul, bois...). Ce chèque peut également être utilisé pour financer des travaux d'efficacité énergétique, répondant aux critères d'éligibilité du CITE : Crédit d'Impôt Transition Energétique.

Bon à savoir

Pour vérifier votre éligibilité et le montant auquel vous pouvez prétendre, vous pouvez consulter le site proposé par le ministère de la Transition écologique et solidaire.