Crédit immobilier : 1 demande sur 3 est refusée !

Crédit immobilier : 1 demande sur 3 est refusée !
partage(s)

Poussés par des taux d’intérêt très bas, certains ménages ont décidé d’accéder à la propriété mais leur dossier de crédit immobilier n’a pas été accepté par les banques. Pourquoi ?

Un niveau d’endettement trop élevé pour certain ménage

Le courtier « Lepartenaire.fr » a disséqué les causes de refus des banques dans le cadre d’une demande de prêt. Il est vrai qu’une demande de prêt sur trois aboutit à un refus. Sans surprise, le niveau des revenus est le premier mobile avancé pour justifier d’un refus. 30 % des dossiers n’aboutissent pas du fait d’un niveau d’endettement trop élevé. Le courtier précise qu’avec un salaire moyen de 2 000 €, l’accord d’un crédit immobilier est facilité.

Bon à savoir

Les taux de crédit immobilier sont au plus bas depuis 40 ans.

Un apport personnel trop maigre

Un apport personnel trop faible constitue, à hauteur de 25 %, la deuxième raison d’un refus de crédit. Même si, avec les taux d’emprunt de plus en plus séduisants, le niveau d’apport personnel paraît moins essentiel qu’auparavant aux yeux des banques. Elles ont tendance à prêter jusqu’à 110 % du montant du projet immobilier, incluant ainsi les frais de notaires inclus.

Les CDD rament pour obtenir un crédit immobilier

La situation personnelle du candidat à l’achat d'un bien immobilier peut motiver, à hauteur de 22 %, un refus. Les contrats à durée déterminée ou les emprunteurs qui cumulent les CDD ont de fortes chances de se voir opposer un refus, seules 8 % des banques font preuve de tolérance à leur égard.

Bon à savoir

Le comportement bancaire des candidats à l’emprunt est analysé de près. Les achats compulsifs ou les découverts trop fréquents ne sont pas du goût des organismes prêteurs. Et si vous êtes fiché à la Banque de France, inutile de perdre votre temps : votre demande sera poliment éconduite…