Crédit immobilier : les banques cassent les taux pour un premier achat !

Crédit immobilier : les banques cassent les taux pour un premier achat !

Avec des taux toujours plus bas, les crédits immobiliers battent des records. Et ce sont les primo-accédants qui en profitent le plus avec des taux parfois affichés à 0,90 %.

Des taux d’emprunt immobilier toujours plus bas

Au 3e trimestre, les taux de crédit immobilier ont continué à baisser sur l’ensemble du territoire français. Et si certains peuvent se réjouir de cette situation, ce sont bel et bien les primo-accédants. Pour cause, d’après le baromètre Vousfinancer, les banques accordent souvent des prêts immobiliers pouvant descendre en-dessous de 1 % sur 20 ans à des personnes relativement jeunes. A Nantes, par exemple, un taux d’emprunt sur 20 ans a été fixé à 0,90 % seulement pour un couple de 33 et 34 ans !

Des taux de crédits toujours plus bas
Les taux d'emprunt immobilier sont à la baisse dans toute la France. © VousFinancer

Ces taux sont notamment proposés par des banques régionales qui cherchent à prendre des parts de marché localement, mais également par une banque nationale qui vient de baisser ses taux de 0,40 % afin de capter massivement une clientèle jeune et à fort potentiel ».

Sandrine Allonier, directrice des relations banque de Vousfinancer

Des relations de long terme privilégiées par les banques

Si les banques accordent des taux de crédit plus bas aux primo-accédants, c’est notamment parce que ces derniers représentent à leurs yeux un fort potentiel : «  les banques misent avant tout sur la relation de long terme avec leurs futurs clients et le potentiel qu’ils peuvent représenter dans les années à venir… C’est pourquoi elles consentent des taux records à des jeunes – et ce, même s’ils n’ont que très peu d’apport – car avec eux toute la relation bancaire est à construire. » explique Jérôme Robin, président de Vousfinancer.

Les taux de crédit immobilier des grandes villes
A Nantes, les taux d'emprunt baissent jusqu'à 0,90 % ! © VousFinancer

40 % des demandes de crédit sont des renégociations !

Si la baisse des taux de crédit immobilier permet aux jeunes acheteurs de faire des bénéfices, elle permet aussi à certains ménages de renégocier plus facilement leur emprunt. En effet, parmi les demandes d’emprunt de septembre 2016, 40 % d’entre elles étaient des renégociations de crédit. En janvier 2016, on en comptait moins de 18 %. Et ces négociations concernent également les crédits récents.

Conseil SeLoger

Pour souscrire un crédit avantageux, faites appel à notre partenaire : VousFinancer