Crédit immobilier : sur les 9 derniers mois, les taux ont baissé de 0,90 % !

Crédit immobilier : sur les 9 derniers mois, les taux ont baissé de 0,90 % !

Après un mois d’août plutôt stable, les taux de crédit immobiliers repartent à la baisse en septembre. Cette période de rentrée est propice aux primo-accédants et à ceux qui veulent acheter ou renégocier leur crédit.

Des nouvelles baisses des taux en septembre !

En septembre, après un mois d’août stable, la plupart des banques nationales ont annoncé des baisses de taux allant jusqu’à 0,40 % sur tous les profils d’emprunteurs. Les institutions bancaires souhaitent avant tout capter de nouveaux clients en cette période stratégique. En effet, les crédits demandés en septembre seront débloqués en novembre ou décembre. Ce seront donc les derniers comptabilisés dans les productions de crédits de 2016, pour lesquelles les banques ont des objectifs élevés, à cause d’un démarrage d’activité plutôt lent en début d’année. Cette baisse des taux répercute également la réduction de la durée des crédits accordés depuis quelques mois.

Evolution des taux de crédit immobilier sur 20 ans
La capacité d’emprunt moyenne pour 1 000 € de mensualité sur 20 ans est passée de 160 658 € à 205 272 € depuis janvier 2016 : une hausse de plus de 15 000 €. © Vousfinancer.com

Des taux de crédit immobilier à 1,30 % sur 15 ans

D’après Vousfinancer.com, les taux de crédit moyens s’élèvent actuellement à :

  • 1,30 % sur 15 ans.
  • 1,60 % sur 20 ans.
  • 2 % sur 25 ans.

Des taux de crédit divisés par 3 en 4 ans !

Depuis janvier 2012, les taux ont été divisés par 3. Cela a permis un gain de capacité d’emprunt de 45 000 € sur 20 ans.

Une hausse des crédits immobiliers de la part des primo-accédants

Cette chute des taux des crédits immobiliers a entrainé une hausse de la part des primo-accédants. Ces derniers représentaient 44 % des acheteurs chez Vousfinancer en juillet-août 2016, contre 40 % à la même période en 2015. D’après Jérôme Robin, président de Vousfinancer.com, « ce retour des primo-accédants est un signe de reprise du marché, d’autant qu’on observe une baisse de l’âge moyen des premiers acheteurs, et une diminution également du montant de l’apport ». Cependant, d’après lui, « un certain nombre de jeunes, notamment en CDD ou avec des revenus peu élevés restent encore excluent du marché de crédit. »

40 % des dossiers sont de la renégociation de crédit !

Dans ce contexte de recul des taux, nous pouvons observer une augmentation sensible du nombre des demandes de renégociation. Leur part représente désormais 40 % des dossiers traités, contre moins de 20 % au début de l’année 2016. Les renégociations des crédits de 2014 ou 2015, peu avantageuses auparavant, en raison d’un écart de taux trop faibles, peuvent désormais permettre de réaliser de belles économies. Cette situation favorable et totalement inattendue devrait se poursuivre au moins jusqu’à la fin de l’année.

Les baisses de taux pratiquées par les banques le sont sur les durées longues et sur les profils de revenus qui ne sont pas les plus élevés. Cela témoigne de la volonté des banques de capter une clientèle plus large et notamment de jeunes emprunteurs, primo-accédants ».

Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer.com.