Gaz, électricité… 1 ménage sur 3 pense que changer de fournisseur est compliqué !

Gaz, électricité… 1 ménage sur 3 pense que changer de fournisseur est compliqué !
partage(s)

Les Français s'intéressent peu au fonctionnement du marché de l’énergie, pourtant ouvert à la concurrence depuis juillet 2017. En moyenne, les consommateurs connaissent moins de 2 fournisseurs de gaz et d’électricité.

Changement de fournisseur : seuls 53 % connaissent les démarches à suivre

Seulement un Français sur deux (53 %) estime connaître les démarches à effectuer pour changer de fournisseur. La connaissance du droit au changement de fournisseur est meilleure parmi les catégories socio-professionnelles supérieures (respectivement 75 % pour le gaz et 66 % pour l’électricité) et les jeunes de moins de 34 ans (respectivement 65 % pour le gaz et 62 % pour l’électricité). En revanche, cette démarche est moins connue des plus de 65 ans (47 %) et des habitants des communes de moins de 2 000 habitants (45 %). Les Français restent partagés concernant la simplicité de la démarche de changement de fournisseur : un ménage sur trois estime que changer de fournisseur est compliqué, 13 % ne se positionnent pas et 55 % trouvent cette démarche simple. Malgré une connaissance limitée, 15 % des répondants déclarent avoir changé de fournisseur d’électricité (+5 points par rapport à 2016).

Connaissance Marché Energie Français

Chiffres clés

1 Français sur 5 imagine que changer de fournisseur d’énergie est payant, 17 % pensent que ce changement entraînera des coupures d’énergie et 12 % qu’ils vont devoir changer de compteur.

L’ouverture à la concurrence est positive pour 64 % des Français

La répartition des rôles des différents acteurs du marché de l'énergie n’est toujours pas comprise du grand public. Selon le médiateur national de l’énergie, qui a publié les résultats de la 11e vague de son baromètre sur la perception des marchés de l’électricité et du gaz naturel, seuls 86 % des Français savent citer le nom de leur fournisseur de gaz naturel et 93 % leur fournisseur d’électricité. Et, en moyenne, ils connaissent moins de 2 fournisseurs d’énergie (1,6 en électricité et 1,3 pour le gaz naturel). Cependant, les Français sont favorables à l’ouverture du marché, malgré une baisse de 7 points en 4 ans (et de 4 points en un an) : 64 % des ménages estiment que l’ouverture à la concurrence du marché de l’électricité et du gaz est une bonne chose et 22 % pensent qu’elle permet une amélioration de la qualité de service. Néanmoins, pour 60 % des ménages, cela n’entraîne aucun changement voire même une baisse de la qualité de service (7 %).

Graphique Connaissance Energie

Bon à savoir

Un tiers des ménages français a restreint sa consommation de chauffage pour ne pas avoir des factures trop élevées.

Pour 32 % des Français, la consommation d'énergie n'est pas importante

La consommation énergétique est un sujet moins préoccupant ces dernières années : « seuls » 68 % des Français jugent leur consommation d’énergie comme un sujet important. C’est la première fois que cet indicateur passe en dessous de la barre des 70 % depuis 2007 (-11 points en 5 ans). Pourtant, 2 Français sur 3 estiment que les factures d’énergie représentent une part importante dans les dépenses du foyer, notamment les ouvriers (73 %) et les habitants de la région Nord Est (71 %). Un score global en hausse de 10 points sur un an. De plus, d’après l'Association Qualitel, 1 Français sur 3 est insatisfait de la consommation énergétique de son logement. Le chauffage individuel électrique, qui est le plus utilisé (34 % de la population), est celui qui est considéré comme le moins satisfaisant, notamment en raison de son prix.

Préoccupation Consommation Energie

Conseil SeLoger

Electricité, gaz... trouvez les meilleurs prix avec SeLoger.

15 % des Français pensent que les prix du gaz et de l'électrictié vont monter

Seulement 1 Français sur 4 estime que l’ouverture du marché permet de faire baisser les prix, près de la moitié qu’il n’y a aucun impact sur le prix, et 15 % pensent que cela peut entrainer une hausse des tarifs. Par ailleurs, seuls 46 % des Français ont déjà entendu parler des tarifs réglementés : un score qui est cependant en hausse de 4 points depuis 2016 et de 10 points depuis 2011. Sur ce sujet, beaucoup de confusion persiste, même chez les plus avertis : 72 % estiment qu’il est possible d’obtenir des tarifs réglementés pour le gaz et l'électricité chez un même fournisseur, 45 % pensent que ces tarifs sont proposés par l’ensemble des fournisseurs d’énergie et 22 % pensent que s’ils quittent les tarifs réglementés, ils n’auront plus le droit d’y revenir. Enfin, 62 % pensent qu’il est financièrement plus intéressant d’avoir un seul fournisseur pour l’électricité et le gaz (+5 points depuis 2016), alors que ce n’est généralement pas le cas. 

Prix Energie Français

Plus de la moitié des Français est favorable à une offre d’électricité verte

Un Français sur deux est favorable à une offre d’électricité verte si le prix est moins cher ou au même niveau que l’énergie « non verte » (54%).