Immobilier ancien : 850 000 ventes en 2016... 2017 devrait faire aussi bien !

Immobilier ancien : 850 000 ventes en 2016... 2017 devrait faire aussi bien !

Les perspectives sont optimistes pour le marché immobilier de l’ancien en 2017. Un optimisme toutefois mesuré en raison d’une année présidentielle et des vendeurs redevenus gourmands.

Les Français ont le moral et ils veulent devenir propiétaire !

Les chiffres de l’année 2016 parlent d’eux-mêmes avec un volume des ventes qui devrait se rapprocher furieusement de celui de l’année 2011 et ses 850 000 ventes, voire le dépasser.

Bon à savoir

La légère progression des prix de vente est largement compensée par la baisse des taux d’intérêt. Elle encourage l’acquisition et solvabilise davantage de ménages.

2016 : tous les clignotants sont au vert

L’enquête annuelle réalisée par Century 21 révèle un certain nombre de chiffres sur le marché de l’ancien au niveau de la France entière :

  • + 15,1 % de transactions pour le réseau par rapport à l’année précédente
  • + 1,7 % de hausse des prix avec un prix moyen au m² à 2 522 €/m². Ce qui reste une hausse contenue et des valeurs inférieures à celles de 2012, le prix moyen étant alors à 2 614 €/m².
  • 1,3 %, le taux d’intérêt, hors assurance, en décembre contre 2,2 % en janvier 2016.

Bon à savoir

Un écart de prix de 1 à 8 entre le Limousin à 1 175 €/m² et Paris à 8 500 €/m².

Le marché immobilier national passé au crible

  • 204 237 € : le prix moyen d’une acquisition, soit + 2,2 % sur un an. Le prix moyen d’une maison est de 216 560 € et a légèrement plus progressé (+2,3 %) que celui d’un appartement (+2 %) fixé à 199 614 €.
  • 2 522 €/m² : le prix moyen du m², + 1,7 % réparti en 3 641 €/m² pour un appartement contre 1982 €/ m² pour une maison.
  • 84,4 m² : la surface moyenne d’un bien acheté contre 83,9 m² en 2015. Avec 58,1 m², l’appartement gagne 1,2m² et avec 112,3 m², la maison s’agrandit de 1,6m².
  • 19,9 ans : la durée du crédit s’allonge de 2 mois mais reste en dessous des 20 ans
  • 80,4 % des achats sont financés par l’emprunt contre 76,4 % en 2015. La baisse des taux d’intérêt favorise le recours au crédit et accroît la solvabilité des emprunteurs.
infographie-franceC21
L’infographie donnée par Century 21 donne une photographie du marché ressentie par le réseau.

Bon à savoir

L’écart de prix entre celui de la mise en vente et de la signature du compromis s’amenuise à 4,8 % contre 5 % en 2015. Et pour la première fois depuis 2011, le délai de vente est en baisse : il faut désormais 93 jours en moyenne pour vendre un bien

L’achat de la résidence principale prédomine à plus de 70 %

Les acquisitions faites en 2016 se classent entre trois groupes :

  • Résidences principales : 71,5 %.
  • Résidences secondaires : 6,9 %, en retrait de 5,5 % par rapport à 2015.
  • Investissement : 18,3 %, en augmentation de près de 10 % par rapport à l’an dernier et en reprise depuis 2012.

Le Français a une brique dans le ventre. Il reste très attaché à la pierre et notamment à l’achat de sa résidence principale. Cest un projet de vie mené et muri pour mettre sa famille à l’abri ».

Laurent Vimont, président de Century 21 France

L’année 2017 sous de bons auspices mais sous surveillance

La reprise du marché constatée depuis deux ans devrait se poursuivre en 2017 si les taux ne remontent pas et si la hausse des prix reste contenue. Autant les taux ne devraient bouger que modérément compte tenu de la faible inflation, autant les vendeurs ont revu, fin 2016, leurs prétentions financières, risquant de ralentir le marché. Aux vendeurs donc de ne pas casser le mouvement dynamique du marché.

courbe-prix C21
Le prix des appartements évolue plus vite que celui des maisons. © Century 21

Bon à savoir

Les jeunes de moins de 30 ans et les seniors de plus de 60 ans constituent, à part égale, 39,3 % des acquéreurs suivis par les 30-40 ans à 25,8 %. Les jeunes profitent des taux bas pour réaliser un premier achat et les seniors réinvestissent leurs plus-values mobilières et immobilières dans la pierre.