Immobilier : la hausse des prix des logements réduit la capacité des ménages à acheter

Immobilier : la hausse des prix des logements réduit la capacité des ménages à acheter
partage(s)

Une récente étude décrit l’évolution de la capacité des ménages français à acheter des appartements anciens et le résultat est sans appel : la surface habitable achetée se réduit presque partout sur le territoire et parfois de façon conséquente.

En France, les ménages peinent à acheter de la surface habitable

L’observatoire Crédit Logement/CSA et le Laboratoire des Prix Immobiliers (LPI) se sont penchés sur les capacités des ménages français à acheter des appartements anciens. Dans plus de la moitié des villes de plus de 100 000 habitants étudiées, le constat est clair : les Français éprouvent plus de difficultés à franchir le pas. En cause ? Plusieurs facteurs comme le renforcement de la hausse des prix qui entache la capacité des ménages à acheter de la surface habitable malgré des conditions de crédit assez favorable, partout en France.

Bon à savoir

La surface habitable d'un logement est la surface de plancher construite, après déduction des surfaces occupées par les murs, cloisons, marches et cages d'escaliers, gaines, embrasures des portes et des fenêtres.

Des disparités de capacité d’achat immobilier à travers la France

Sur l'ensemble du territoire, des disparités de capacité d'achat immobilier existent. À l’Ouest, en conséquence de la fin du marché favorable et du début de la hausse des prix de l'immobilier depuis 1 an, la diminution de la surface habitable achetée est quasi générale : -13,8 m² pour Le Mans, -2,2 m² à Rennes et -1,2 m² à Brest. Dans le sud-ouest, Bordeaux est la ville la plus touchée par le phénomène avec une perte de 7,2 m² de surface habitable. Mais à l’Est, la tendance semble plus disparate passant de - 5,2 m² à Besançon à + 5,2 m² à Reims ! Seule la région PACA échappe finalement à la tendance en affichant un élargissement général des surfaces habitables achetées : + 8 m² à Toulon, +5,4 m² à Nice et +1.3 m² à Aix-en-Provence. D'autres exceptions font leur apparition en dehors de la région PACA comme à Perpignan où les ménages achètent plus de surface habitable (+ 9,6 m²), au Havre (+ 7,2 m²) ou encore à Saint-Étienne (+ 6,7 m²).

Capacité des ménages à acheter surface habitable
En France, la hausse des prix diminue la capacité des ménages français à acheter de la surface habitable. © Observatoire Crédit Logement/Csa-Lpi