Immobilier : les primo-accédants préfèrent acheter dans l'ancien

Immobilier : les primo-accédants préfèrent acheter dans l'ancien

Plus de 82 % des primo-accédants, c'est à dire des personnes qui achètent pour la première fois, font l'acquisition d'un bien immobilier dans l'ancien.

L'immobilier ancien loin devant le logement neuf

Ces ménages se caractérisent par leur jeunesse et le fait de percevoir encore des revenus modestes. Ils représentent 25 % du total des dossiers, selon l’étude de Cafpi. 82,6 % des primo-accèdants achètent dans l'ancien et  sont amenés à emprunter en moyenne 181 956 €, sur une durée de 238 mois, soit un peu moins de 20 ans (chiffres de novembre 2015). C'est 5 mois et environ 8 000 € de plus qu'en 2014. Enfin, pour disposer d’un bien immobilier à soi, le prix à y consacrer représente toujours près de 5 années de revenus pour un primo-accédant, en 2014 comme en 2015. Dans le cas d’une personne propriétaire d’un bien et le revendant pour en racheter un nouveau, l’effort à consentir se chiffre à 3,67 années en 2015 contre 4,23 en 2014.

Chiffres clés

Les primo-accédants empruntent en moyenne 181 956 €, sur une durée de 238 mois.

Les primo-accédants vont pouvoir compter sur le nouveau PTZ

Pour le courtier, un constat s’impose : « Il est grand temps de venir en aide aux primo-accédants, qui sont à la limite de leurs taux d’effort comme le montrent les chiffres », assure le courtier. Une demande visiblement entendue par le gouvernement, qui élargira le Prêt à taux zéro (PTZ) début 2016 à de nouvelles populations. Ce prêt pourra en effet financer jusqu'à 40 % du montant du bien, verra son différé de remboursement relevé, et sera ouvert à l'ancien à rénover partout en France.

La rédaction vous conseille :