L’Union nationale des syndicats de l’immobilier veut réformer la loi Alur

L’Union nationale des syndicats de l’immobilier veut réformer la loi Alur
partage(s)

Alors qu’elle tient actuellement son congrès, l’Union nationale des syndicats de l’immobilier (Unis) veut faire pression pour réformer la loi Alur.

L’Union nationale des syndicats de l’immobilier (Unis), qui tient actuellement son congrès annuel, entend bien peser sur les débats en cours en avançant des propositions de modifications de la loi Alur . Elle entend aussi promouvoir des efforts de lisibilité pour les futurs copropriétaires. Le groupement souhaite, en effet, simplifier l’information de l’acquéreur d’un lot de copropriété.

25 000 copropriétaires formés par les Universités de la copropriété

Autre avancée espérée, la possibilité d’une mise en concurrence optionnelle des syndics, dans le cas précis où le conseil syndical le souhaite. L'Unis veut, par ailleurs, poursuivre une initiative qui porte ses fruits, à savoir les Universités de la copropriété, qui dénombrent 25 000 copropriétaires formés.