Les loyers progressent mais plus lentement

L'Indice des loyers connaît sa plus faible hausse depuis 2010. © Wikimédia Commons
partage(s)

Les loyers du privé sont toujours en hausse mais à un rythme de moins en moins soutenu. Fin 2014, ils ont atteint leur plus faible hausse depuis cinq ans.

L’indice de référence des loyers (IRL) de l’Insee, qui sert à encadrer les variations de loyer en cours de bail dans le secteur privé, n’a progressé que de 0,37 % au quatrième trimestre 2014. Il s’agit là de sa plus faible croissance depuis le premier trimestre 2010. L’indicateur s’établit aujourd'hui à 125,29. Ce ralentissement n’est pas surprenant en soi. Depuis 2008, l’IRL est indexé sur les prix à la consommation hors tabac et loyers, lesquels, toujours selon l’Insee, n'ont connu qu’une hausse de 0,5 % en 2014.

La loi Alur précise les modalités d'augmentation du loyer

Concrètement, l’IRL sert à cantonner dans un cadre strict l’augmentation d’un loyer qu’un propriétaire-bailleur peut réclamer à son locataire d’une année à l’autre. La loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) précise que la révision, dès lors qu’elle est prévue dans le bail, intervient chaque année à la date convenue entre les parties ou, à défaut, au terme de chaque année du contrat.

Le propriétaire-bailleur dispose d’un an pour informer le locataire de sa volonté de réviser à la hausse le loyer. Dans le cas contraire, tout ajustement à la hausse pour l’année écoulée sera jugé illégal.

A lire aussi :