Les salariés sont plus nombreux à vivre en colocation que les étudiants !

La colocation est considérée, par les jeunes salariés, comme un véritable mode de vie. © Prostock-studio
partage(s)

Augmentation de la part des salariés colocataires, moyenne d’âge en hausse, loyers qui stagnent... Découvrez la tendance actuelle en matière de colocation !

Les salariés représentent 45 % des colocataires ! 

La communauté des colocataires Appartager a dessiné le portrait-robot du colocataire français, en se basant sur les informations livrées par ses utilisateurs, au 1er trimestre 2017. Un constat surprenant émane de cette étude : pour la première fois, les salariés sont plus nombreux à vivre en colocation que les étudiants. Ils représentent désormais 45 %. Selon Appartager, cela est dû au fait que la colocation est considérée, par les salariés, comme un véritable mode de vie et une alternative moins onéreuse que de vivre dans un logement seul. Néanmoins, les étudiants restent nombreux puisqu’ils constituent toujours 40 % des utilisateurs du site.

Colocataires Activités
Colocation : les salariés sont plus nombreux que les étudiants. © Appartager

Les colocataires sont de moins en moins jeunes

L’âge moyen augmente alors que, dans le même temps, la part des moins de 25 ans diminue. Même si les moins de 30 ans restent très largement majoritaires (77 % des personnes vivant en colocation), les 31-40 ans et les plus de 40 ans représentent dorénavant 14 % et 9 % des colocataires, soit une augmentation de respectivement 4 points et 3 points en un trimestre. L’âge moyen du colocataire est donc aujourd’hui de 27 ans, contre 26 ans à la même période, un an plus tôt. Selon Appartager, ce « vieillissement progressif s’explique en partie par une hausse du nombre de jeunes actifs qui choisissent la colocation. »

Moyenne âge colocataires
Les plus de 30 ans représentent désormais 23 % des colocataires. © Appartager

Colocation : des budgets qui diminuent et des loyers qui stagnent !

Le budget prévisionnel des colocataires est en baisse. Au 1er trimestre 2017, ils comptaient consacrer 488 € au loyer de leur colocation, contre 506 € en 2016, soit une baisse mensuelle de 18 € en moyenne. De plus, le loyer moyen d’une colocation étant de 463 € (une hausse de 0,4 % par rapport au 1er trimestre 2016), l’écart se resserre avec le budget prévisionnel… un véritable inconvénient pour les colocataires en recherche de logement. Néanmoins, la colocation reste rentable, puisque les loyers sont 30 % moins élevés que ceux des studios en location classique.

Courbe Loyers Budgets
Les courbes des budgets et des loyers tendent à se croiser. © Appartager

Paris : ville la plus prisée par les colocataires

Les villes étudiantes sont toujours les plus convoitées par les colocataires. La ville de Paris, qui fait son entrée dans le top 5, s’empare directement de la première place. La capitale française est suivie par Lyon, qui repasse devant Toulouse et Bordeaux, puis par Nantes. En ce qui concerne les loyers, l’écart continue de grandir entre l’Île-de-France et le reste du pays. Il atteint aujourd’hui 141 €, soit 25 € mensuels de plus à débourser pour les colocataires franciliens. Dans les autres villes du top 5, Toulouse et Nantes sont celles où les loyers ont le plus augmentés, de respectivement 10 % et 6 %. Dans le même temps, à Lyon et Bordeaux, le prix moyen de la colocation a baissé de 44 € et 6 €.

Loyer Moyen Villes
Loyers : l'écart continue de croître entre l'Île-de-France et le reste du pays. © Appartager

Quid des retraités colocataires ?

Les colocataires retraités sont très minoritaires : ils représentent 1 % des utilisateurs de la plate-forme Appartager et vivent dans des colocations intergénérationnelles ou entre séniors.