Les taux immobiliers remontent lentement

Les taux immobiliers remontent lentement
partage(s)

En juin, la remontée des taux de crédit a été peu significative. Mais le mouvement haussier est enclenché... sans pour autant qu’une explosion des taux soit à redouter.

Le Crédit Logement surveille de près les signes d’une remontée des taux. En juin, ces derniers n’ont pas connu de hausse particulièrement marquante. La barre des 2 % a été tout juste franchie : 2,02 % dans l'ancien et 2,05 % dans le neuf, d'après les chiffres publiés par le Crédit Logement. Si ces hausses restent modestes, elles indiquent que la tendance des prochains mois devrait confirmer une lente remontée des taux. La grosse augmentation des taux, scénario mis en avant par certains courtiers au cours des dernières semaines, n’aura pas lieu.

L'amélioration des finances des ménages, depuis 2013, équivaut à une baisse des prix de 10 % ». 

Crédit Logement

La moyenne des crédits immobiliers est de 20 ans

Les conditions de crédit restent donc plutôt bonnes, les emprunteurs en profitent, notamment les primo-accédants qui peuvent de nouveau prétendre décrocher le Graal du crédit. En effet, l'amélioration des finances des ménages, depuis 2013, équivaut à une baisse des prix de 10 % souligne l'organisme. La moyenne des crédits contractés à ce jour est d’une durée de 20 ans, qui concerne les plus jeunes emprunteurs. « Les niveaux actuels des taux permettent à des jeunes ménages de rentrer sur le marché de l'accession, sur des durées longues et sans que cela ne les pénalise : la vitalité des flux de la primo-accession des ménages jeunes ou modestes en témoigne », conclut le Crédit Logement.

Quelle prévision pour septembre ? 

Depuis début mai, c'est une trentraine de banques qui ont relevé leur taux. Cette tendance va-t-elle s'accèlérer à la rentrée ? Il est très difficile de faire des prédilections dans un contexte aussi difficile. En effet, les évènements de ces derniers jours, en Grèce, plonge les taux immobiliers dans une certaine instabilité. En fonction des conséquences, les taux pourraient augmenter ou baisser...

Dans l’attente des suites du référendum en Grèce, il est aujourd’hui très compliqué de faire la moindre prévision quant à l’évolution des taux d’emprunt d’Etat et des taux de crédit immobilier ».

Jérôme Robin, président fondateur de Vousfinancer.com

La rédaction vous conseille :