Les vendeurs révisent les prix de leur bien immobilier à la baisse

Les vendeurs révisent les prix de leur bien immobilier à la baisse
partage(s)

Le réseau Orpi constate, dans une récente note, un écart resserré entre les prix de mise en vente et les prix finaux des biens immobiliers. Du coup, les délais de transactions se réduisent et les prix sont à la baisse.

L'indicateur du réseau Orpi mesure la différence entre le prix de vente réel d’un appartement ou d’une maison et celui auquel les biens ont été proposés au départ. Un constat s’impose : l’écart entre les deux prix se réduit de plus en plus. A l’échelle nationale, la marge de négociation tombe ainsi à 4,5 % contre 4,55 % cet été et 4,74 % en avril. Par ricochet, les prix épousent donc une courbe baissière. Fin septembre, le prix d'un logement s’établissait en moyenne à 200 425 €, après une première mise sur le marché à 200 860 €. Sans surprise, les prix les plus réajustés sont ceux des grands appartements : les cinq-pièces affichent un écart de 4,9 % entre le prix de mise en vente et de concrétisation finale tandis que les deux-pièces enregistrent un écart de 3,95 %.

Chiffre clés

Le prix d'un logement s’établit en moyenne à 200 425 € en France.

70 jours pour vendre un appartement et 80 jours pour une maison

Dans le Figaro immobilier, Bernard Cadeau, président du réseau Orpi, se souvient : « Il y a deux ans encore, nous étions à 15 % et plus. Désormais, la marge d’évolution est très limitée ». Ce resserrement des écarts a pour effet une fluidification du marché immobilier : il fallait en moyenne compter 120 jours en 2014 pour finaliser une vente ; cette moyenne est retombée à 70 jours pour les appartements et 80 jours pour les maisons pour les trois premiers trimestres 2015.

Bon à savoir

Le prix moyen au m² d'un bien immobilier ancien signé est de 3 240 €. (Baromètre LPI-SeLoger)

La rédaction vous conseille :