Logement : un nouveau site qui recense les HLM vacants

Logement : un nouveau site qui recense les HLM vacants
partage(s)

En marge du congrès HLM de Strasbourg, un nouveau site Internet, qui recense l’ensemble des logements sociaux vacants, a été présenté par l'Union sociale pour l'habitat. Il sera, à terme, utilisé par les 730 bailleurs sociaux français.

Une plate-forme, accessible dans toutes les régions, qui recense tous les HLM

Créé par l'Union sociale pour l'habitat (USH), structure qui regroupe l’ensemble des 730 bailleurs sociaux de l’Hexagone, le site Bienvéo.fr, qui a été présenté à l’occasion du congrès HLM de Strasbourg, proposera à terme, toute l'offre des logements sociaux disponibles en France, à la vente ou à la location. Le site référence également des places de stationnement, des espaces commerciaux et des terrains émanant des bailleurs sociaux. L’Union sociale pour l’habitat (USH), qui est composée de 5 fédérations, a pour objectif d'élargir progressivement le site à toute la France. Cependant, actuellement, seule une vingtaine de bailleurs sociaux de Normandie, des Hauts-de-France, du Grand-Est et de la région Auvergne-Rhône-Alpes alimentent la plate-forme, qui est accessible aux 70 % de Français éligibles à un logement social.

Bon à savoir

Les annonces de la plate-forme comprennent, en plus des photos et des caractéristiques des habitations, des détails concernant le plafond des ressources à ne pas dépasser pour être éligible à un logement social.

En France, plus de 3 % des logements sociaux sont vacants

Cette nouvelle plate-forme en ligne était très attendue par les bailleurs sociaux, en particulier ceux des zones rurales ou en décroissance démographique, qui rencontrent des difficultés à louer la totalité de leurs logements : en France, le taux de vacance est estimé à 3,3 % dans le parc social. Ainsi, avec l’aide de ce nouveau site, Christophe Bouscaud, directeur général des HLM de l'Orne, espère louer les 700 logements sociaux actuellement vacants de son département. « Nous n'avons pas que des tours ou des barres HLM à louer […], nous avons aussi de la petite maison de ville, du petit pavillon, du petit collectif, des bâtiments de centre-ville qui peuvent être anciens, récents, rénovés, etc. », affirme-t-il dans un entretien accordé à Europe 1.