Logements étudiants : les loyers en hausse dans les grandes villes

Logements étudiants : les loyers en hausse dans les grandes villes
partage(s)

La rentrée universitaire 2017 sera marquée par une hausse sensible des prix des logements dans les 42 principales villes étudiantes françaises. A Paris, les loyers des 2 pièces ont augmenté de près de 8 % sur un an.

Province : le coût du logement augmente dans 18 villes

Sur les 26 métropoles étudiantes de province étudiées par le site Location-etudiant.fr, les prix des studios ont augmenté dans 18 villes, sont restés stables dans 5 et ont baissé dans seulement 3. Selon cette étude, cela marque « un coup d’arrêt à la tendance baissière observée depuis 3 ans. » En ce qui concerne les studios, 15 villes sur 26 ont vu leurs loyers augmenter de plus de 2 %. Les évolutions les plus significatives sont remarquées à Dijon (+10,9 %), Agen (+5,9 %), Chambéry (+4,8 %), Clermont-Ferrand (4,5 %), Aix-en-Provence (+3,9 %) et Lyon (+3,8 %). A contrario, Rennes (-5 %), Reims (-1,5 %) et Strasbourg (-1,1 %) voient leurs prix baisser. Du côté des 2 pièces, 16 villes voient leurs loyers augmenter, 9 villes restent stables, tandis qu’une seule a baissé : Avignon (-8,3 %). Bordeaux connait la plus forte augmentation des loyers des 2 pièces (+11,1 %), suivie par Dijon (+10,8 %), Le Havre (+8, %), Aix-en-Provence (+5,2 %) et Annecy (+4,9 %).

Les loyers des 2 pièces explosent

Dans 14 villes sur 26, les loyers des deux pièces ont augmenté de plus de 2 %.

Paris : les loyers les plus hauts depuis 2008

En Ile-de-France, sur les 15 villes étudiées, 10 ont connu une augmentation des prix de plus de 2 % pour les studios. Cependant, contrairement à la province, ces chiffres n’ont rien de surprenant, puisque l’Ile-de-France n’a jamais connu de « baisse significative généralisée ces dix dernières années ». La région est portée par des villes dans lesquelles le marché de la location est prisé des étudiants, comme Suresnes (+6 %) ou Levallois-Perret (+5,8 %). Pour les 2 pièces, certaines villes ont vu leurs loyers bondir comme Meudon (+10,7 %), Levallois-Perret (+10,2 %), Montrouge (+9,1 %) ou encore Neuilly-sur-Seine (+9,1 %). Mais la capitale n’est pas épargnée par la hausse des loyers. Ainsi, après une baisse en 2015, puis une stabilisation en 2016, Paris connaît une reprise très nette du prix des loyers des studios (+5,4 %) et des deux pièces (+7,7 %). En 2017, les loyers sont même les plus hauts recensés par Location-etudiant.fr depuis 2008.

Malgré un sérieux ralentissement des loyers, en 2015 et 2016, dans la capitale, Paris connaît une nouvelle hausse. La loi sur l’encadrement des loyers ne semble pas produire les effets souhaités notamment la baisse du coût des logements à la location. »

Brice Boullet, Président de Location-etudiant.fr.