Marché locatif : des loyers en baisse sur l'ensemble du territoire français

Marché locatif : des loyers en baisse sur l'ensemble du territoire français
partage(s)

D'après l'observatoire Clameur, les loyers, sur le marché locatif français, ont baissé de 0,6 % en moyenne depuis janvier 2017. Une nouvelle qui ne surprend pas les professionnels de l'immobilier qui appellent à une profonde réforme de ce secteur de la part de l'État.

Les loyers ont baissé au premier semestre 2017

Alors que l'année 2017 avait commencé avec une stabilisation des loyers, l'Observatoire Clameur affirme dans sa dernière études que ces derniers ont reculés depuis le printemps. Les loyers français ont ainsi baissé en moyenne de 0,6 % dans près de deux villes sur trois. Une baisse perceptible sur l'ensemble des offres du marché locatif : - 0,1 % pour les studios et jusqu'à -1,7 % pour les 5 pièces et plus. En cause, la loi Alur et l'encadrement des loyers dans certaines villes qui favorisent quelques locataires et rebutent parfois les propriétaires, qui, faute de revenus, préfèrent délaisser le marché de la location : comme ils louent un peu moins cher et moins facilement, beaucoup de propriétaires bailleurs ont tendance à revendre leur bien à des propriétaires occupants. De quoi impacter fortement l'activité du marché.

Variation des prix des loyers en France - observatoire Clameur
Depuis plusieurs années, le taux de variation des loyers a tendance à reculer. © Clameur

Des disparités des prix des locations sur l'ensemble du territoire français

Si la baisse des prix des loyers est visible sur la majeure partie du territoire français, il existe toutefois des disparités. Parmi les grandes villes touchées par le phénomène, on retrouve entre autres Marseille, Rennes ou Le Havre (en moyenne - 3 %). Du côté de Saint-Etienne, Toulon ou Nantes, la baisse constatée est d'environ 0,5 %, Paris n’échappe pas au phénomène avec une baisse de 0,6 % sur les prix des loyers. Seules quelques villes sortent du lot comme à Lyon, Nimes ou Lille où les chiffres sont positifs. Ainsi, dans 64,1 % des villes de plus de 100 000 habitants, les loyers baissent depuis le début de l'année 2017 et dans 25,6 %, les loyers progressent moins vite que l'inflation.

Evolution des prix des loyers dans les grandes villes de France - observatoire Clameur
Dans 64,1 % des villes de 100 000 habitants, les loyers sont en baisse. © Clameur

Les professionnels de l'immobilier lancent un appel au gouvernement

Après une année 2015 de reprise de l'activité du marché locatif privé, cette dernière s'est repliée en 2016. depuis le début de l'année 2017, l'activité recule rapidement : - 4,0 % fin août, en glissement annuel (- 6,5 % depuis 2015). Pour les professionnels de l'immobilier, le constat est clair. Le début de l'année 2017 n'aura pas été un bon cru pour le marché locatif privé. Avec une baisse des loyers de 0,6 %, 2017 s'annonce en effet comme l'une des plus mauvaises années pour le marché locatif depuis 20 ans. Selon Clameur, les différents dispositifs envisagés par l'Etat pour aider le marché ne sont pas à la hauteur. Les aides aux locataires ne sont pas toujours adaptées comme l’encadrement des loyers ou même l'éventuel bail à durée limitée, les propriétaires bailleurs sont parfois soumis à des taxes lourdes et ne sont pas suffisament aidés pour la rénovation de leur bien... L’appel est donc lancé pour réformer en profondeur le secteur du logement et inciter les propriétaires à investir le marché locatif.