Premier achat : 5 années de salaires pour devenir propriétaire !

Le contexte actuel est particulièrement favorable à l’accession à la propriété. © Tiberius Gracchus
partage(s)

Dans un contexte de taux historiquement bas et d’aides favorisant l’accession à la propriété, la part des primo-accédants se maintient et le montant emprunté augmente. D'après une étude menée par CAFPI, une première acquisition représente 5 années de revenus.

L’acquisition des primo-accédants représente 5 années de revenus

D'après une étude menée par le conseil à l'accession et au financement en prêts immobiliers (CAFPI), le montant emprunté par les primo-accédants est en hausse, puisque ces derniers empruntent en moyenne 198 216 € sur 211 mois, ce qui représente presque 5 années de revenus (4,41 années exactement). Quant à leur préférence, il semble que leur intérêt se porte plus précisement sur l'ancien puisque la part de l’ancien chez les primo-accédants se maintient depuis le mois dernier avec 79,97 % des ventes contre 79,24 %.

Chiffres clés

Au mois d’août, les accédants empruntaient en moyenne 184 973 € sur 207 mois et leur achat représentait alors 4,28 années de revenus.

Les faibles taux d’emprunt favorisent le premier achat

Il s’agit de relever que le contexte est particulièrement favorable à l’accession à la propriété puisque les taux s’élèvent en moyenne à 1,30 % pour un emprunt sur 15 ans, 1,60 % pour un emprunt sur 20 ans et 2 % pour un emprunt sur 25 ans, d’après Vousfinancer.com. Ainsi, depuis 2012, les taux ont été divisés par 3 et cela a permis un gain de capacité d’emprunt de 45 000 € sur 20 ans, ce qui profite largement aux primo-accédants.

Bon à savoir

44 % des acheteurs étaient des primo-accédants durant la période de juillet-août 2016, contre 40 % en 2015 à la même période.

Des aides supplémentaires pour devenir propriétaire

En plus des faibles taux d'emprunt, les primo-accédants peuvent bénéficier de certaines aides à l’instar du PTZ +, qui est de loin l’aide la plus intéressante. Toutefois, il ne permet de financer qu’un achat dans le neuf et il est soumis à des conditions de ressources qui sont calculées à la fois en fonction de la zone géographique dans laquelle les primo-accédants achètent leur bien et à la fois en fonction de la composition de la famille. Le prêt action logement, lui, permet à tous les salariés d’entreprises de plus de 10 personnes de bénéficier d’un prêt à un taux particulièrement attractif. Enfin, les prêts locaux de plus en plus nombreux et avantageux, favorisent l’accession à la propriété sous la forme d’une subvention, d’un prêt à taux 0 % ou d’une baisse du prix du logement au m².