Protégez votre logement à l’aide de caméras connectées pour éviter les cambriolages !

Protégez votre logement à l’aide de caméras connectées pour éviter les cambriolages !

Nos logements sont constamment raccordés au web grâce aux box Internet. Il ne manque qu’une caméra IP pour garder un œil sur ce qui vous est cher, à tout moment et où que vous soyez.

Une caméra IP chez soi, rien de plus facile à installer

Plug and play, peu couteuses, les caméras IP  (pour Internet Protocol) ont vocation à protéger des intrusions, mais sont aussi un moyen de surveiller votre intérieur. Grâce à de nombreux capteurs, elles sont capables selon les modèles de :

  • Détecter un son ou un mouvement dans une pièce, de jour comme de nuit, et vous en avertir.
  • Ecouter mais aussi diffuser, par exemple, votre voix.
  • Déclencher une alarme pour faire fuir les inopportuns.
  • Enregistrer en vidéo lors d’une intrusion.
  • Afficher l’image, à tout moment, depuis n'importe quel PC ou appareil nomade raccordé au web.

Bon à savoir

Le piratage reste une crainte des usagers. Lors de la configuration de votre caméra, changez l’identifiant et imposez des mots de passe forts, faits de lettres, chiffres et caractères spéciaux (ex : S#e1L$o°G7e2R). 

Surveiller son logement : pourquoi et comment ?

Il est d’abord nécessaire de se poser les bonnes questions sur l’usage. Souhaitez-vous : 

  • Protéger votre logement des intrusions avec une caméra intérieure ou extérieure.
  • Surveiller un animal, le retour d’un enfant au domicile ou autre événement à l’intérieur du foyer. 

Dans le premier cas, la caméra doit être équipée de capteurs pour la vision nocturne et sauvegarder les vidéos en local (sur carte SD) et en ligne.  Avoir un champ de vision assez large pour étendre la zone de surveillance et être motorisée avec la capacité de suivre une personne (tracking) sont des plus non négligeables. À cela, ajoutez la résistance aux intempéries ou l’achat d’un caisson étanche si le dispositif est placé en extérieur.  Lorsqu’il s’agit de jeter un œil sur les va-et-vient dans votre maison, les caméras d’entrée de gamme sont dotées d’assez de capteurs pour apporter toute satisfaction. Une solution à moins de 100 € fait l’affaire. 

Bon à savoir

La configuration se fait en général en moins de 10 minutes. Après avoir calé la caméra à un endroit stratégique (l’étape la plus longue, surtout en extérieur), installer une application sur smartphone, créer un compte, insérer un mot de passe ou scanner un QR code suffisent à la mise en route.  

Quel modèle de caméra connectée à Internet choisir ?

Pointons les éléments importants à surveiller 

  • Motorisées ou non : les caméras dites PTZ (Pan, Tilt, Zoom) pivotent sur leur axe pour couvrir davantage de surface. Une caméra fixe suffit à surveiller une porte ou une pièce.  
  • Avec ou sans fil : certaines caméras sont à raccorder au secteur et à la box Internet ou prises CPL. Il existe aussi des solutions WiFi dont certaines sont équipées de batteries. Elles sont évidemment beaucoup plus facile à installer. Notez que les modèles POE pour « Power Over Ethernet » sont alimentés par le câble Ethernet, mais nécessitent un petit boitier supplémentaire connecté à la box.
  • Le capteur : comme tous les appareils vidéo, vérifiez la qualité du capteur, sa définition, le format de compression, la luminosité et la capacité à filmer de nuit. 
  • Le stockage : sur carte SD, sur un NAS ou sur les serveurs en ligne du constructeur. Plusieurs solutions sont disponibles et à choisir en fonction des besoins. 

Les points clés à retenir

Que ce soit pour garder un œil bienveillant sur votre intérieur ou se protéger efficacement des intrusions, les caméras IP sont abordables et faciles à installer. Un smartphone suffit ensuite à ne plus jamais laisser votre domicile sans surveillance.