Quand la concurrence entre les banques influe sur la baisse des taux

Le jeu concurrentiel des banques fait celui des acheteurs. © Fotolia
partage(s)

Si la baisse des taux de crédit a tendance à décélérer ces derniers temps, la concurrence entre les banques leur permet de rester toujours aussi attractifs. Et cette situation devrait perdurer encore quelques mois.

La concurrence est le plus sûr allié des consommateurs et de leur pouvoir d’achat. Selon le baromètre d'In&Fi Crédits, la concurrence interbancaire maintient les taux au niveau le plus bas. Les meilleurs taux négociés sur 20 ans par le courtier en crédit se situent dans le Nord-Ouest, soit 1,95 %, contre 2,30 % en moyenne en Ile-de-France. Deux tendances notables se dégagent, d’abord la baisse de l'apport puis la durée des prêts, en recul tous les deux de 3 %. Mais les emprunteurs disposent actuellement de revenus plus élevés.

Les jeunes acheteurs bénéficient de taux très attractifs

Les banquent « draguent » les jeunes acheteurs. Elles vont même jusqu'à rogner leur marge, quitte à ne pas gagner d'argent, pour capter cette clientèle.  Cette concurrence a une conséquence directe et positive pour les primo-accédants. Ce qui est très positif aujourd’hui c’est que les jeunes acheteurs reviennent sur le marché et sont donc les premiers bénéficiaires de ces baisses de taux. 68% des dossiers d’acquisition déposés depuis le début de l’année et éligibles à l’emprunt sont des primo-accédants, pour 13 % d’investisseurs et 19 % des secundo-accédants », indique Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux. Le temps est donc propice pour franchir le pas et le fait que les primo-accédants soient majoritaires laisse supposer que beaucoup de Français ont décidé de profiter de ce contexte favorable pour faire leur premier achat.

La rédaction vous conseille :